1 min de lecture Emmanuel Macron

Pillages après Irma : Macron veut "désarmer" Saint-Martin

Le chef de l'État s'est exprimé, à l'occasion d'une conférence de presse mardi 12 septembre, sur la possession d'arme anormale sur l'île de Saint-Martin.

Emmanuel Macron à Point-à-Pitre mardi 12 septembre.
Emmanuel Macron à Point-à-Pitre mardi 12 septembre. Crédit : CHRISTOPHE ENA / AFP
lucie valais
Lucie Valais
et AFP

"Il n'est pas normal que dans une île comme celle-ci, il y ait autant d'armes en circulation", explique Emmanuel Macron. Le président de la République s'est rendu au chevet des habitants de Saint-Martin, près d'une semaine après le passage destructeur de l'ouragan Irma. Parmi les problèmes de l'île, causés par la catastrophe naturelle, celui des armes. Lors d'un point presse, mardi 12 septembre à Marigot, le chef de l'État a affirmé sa volonté de "désarmer" l'île antillaise, détruite à 95% par le passage du cyclone de catégorie 5, mercredi 6 septembre dernier. Il a expliqué que le "problème endémique dans l'île, qui préexiste à la crise, ce sont les armes".

Depuis le passage d'Irma, la population doit notamment faire face à des bandes armées de pilleurs, qui ont vidé les commerces détruits par l'ouragan. À cette problématique, l'État a répondu par le renforcement des forces militaires du place, dont les effectifs ont été multipliés, pour porter à 3.000 le nombre de forces de l'ordre, d'après l'annonce du Président, afin de rétablir l'ordre sur l'île. Les habitants de l'île ont été encouragés par Emmanuel Macron, "en aucun cas à ne procéder à de l'autodéfense".

Quant à lutter contre la possession d'armes à Saint-Martin, "c'est un défi que nous devons relever", a insisté le président de la République, qui a passé la nuit à la gendarmerie de l'île, "sur un lit de camp", a précisé son entourage. Ce mercredi, Emmanuel Macron est attendu à Saint-Barthélemy, autre île frappée par l'ouragan.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Emmanuel Macron Antilles Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants