1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉ RTL - "Les parents d'enfants autistes peuvent craquer", explique Hervé, père d'un garçon autiste
1 min de lecture

INVITÉ RTL - "Les parents d'enfants autistes peuvent craquer", explique Hervé, père d'un garçon autiste

Hervé Coudrais, père de 5 enfants dont l'un est autiste, réagit suite au drame survenu à Marseille impliquant l'infanticide d'un garçon autiste de 11 ans.

un enfant autiste se balance après un atelier cuisine animé par les éducateurs, le 20 mai 2003, à l'institut médico-éducatif (IME) "Notre Ecole" à Paris.
un enfant autiste se balance après un atelier cuisine animé par les éducateurs, le 20 mai 2003, à l'institut médico-éducatif (IME) "Notre Ecole" à Paris.
Crédit : JOEL ROBINE / AFP
INVITÉ RTL - "Les parents d'enfants autistes peuvent craquer", explique Hervé, père d'un garçon autiste
00:07:32
L'ÉMISSION - "Focus Dimanche" du 6 novembre 2022
00:46:42
Mohamed Bouhafsi

Le vendredi 28 octobre 2022, un enfant autiste âgé de 11 ans a été tué par sa mère à Marseille. Celle-ci a avoué avoir commis l'infanticide avant de déclarer qu'elle ne se sentait plus capable d'élever seule son garçon et ne supportait plus ses crises. 

"C'est important de comprendre que les parents d'enfants autistes peuvent craquer. Je pense que ça envoie aux défi d'accompagnement", affirme Hervé, au micro de RTL. Interviewé dans Focus Dimanche, Hervé Coudrais est le père de 5 enfants dont l'un est autiste. Ce dernier vient de recevoir la médaille de l'enfance, un titre honorifique pour saluer le métier de parent, la profession la plus exigeante du monde. 

"Pour éduquer un enfant autiste on a besoin d'être accompagné. Nous-même avec mon épouse, nous avons cherché des solutions d'accompagnement. Ça été parfois bien difficile et ça renvoie au fait qu'il y a une nécessité de progresser dans l'accompagnement dans notre société. Je crois que la France a un retard assez monumental dans ce domaine. Il y a des efforts qui sont faits depuis un certain nombre d'années mais c'est encore largement insuffisant". 

"Il y a un manque de foyers pour les personnes handicapées en général", ajoute Hervé. "Des familles sans solutions qui ne peuvent pas mettre leur enfant dans un centre quand c'est nécessaire, et ne trouvent pas forcément une aide approprié. Soit se tourner un éducateur spécialisé qu'on embauche avec toutes les contraintes que ça nécessite (contrat d'emploi) ou bien, il faut s'adresser à des associations mais elles sont peu nombreuses, du coup les possibilités sont limitées. Ce qui fait qu'un certain nombre de parents, et j'en connais, se retrouve dans des situations très compliquées à gérer et ils n'ont pas forcément la possibilité d'être aidé", dit-il. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.