1 min de lecture Polémique

Insultes envers Nadine Morano : Guy Bedos relaxé

L'humoriste était poursuivi pour "injure publique" envers l'ex-ministre, qu'il avait traitée de "conne" lors d'un spectacle en 2013.

Guy Bedos et Nadine Morano, au tribunal correctionnel de Nancy, le 7 septembre
Guy Bedos et Nadine Morano, au tribunal correctionnel de Nancy, le 7 septembre Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'humoriste Guy Bedos, poursuivi pour avoir notamment traité Nadine Morano de "conne", a été relaxé lundi 14 septembre par le tribunal correctionnel de Nancy. Le tribunal a estimé qu'il était resté dans "la loi du genre" en tant qu'humoriste, et qu'il n'avait "pas dépassé ses outrances habituelles" lorsqu'il avait copieusement insulté l'élue lors d'un spectacle dans la ville de Toul, en 2013.

"Nadine Morano a été élue ici à Toul? Vous l'avez échappé belle! On m'avait promis qu'elle serait là... Quelle conne!" avait notamment lancé l'artiste sur scène, entre autres injures à l'intention de l'élue. À l'audience, le 7 septembre, le procureur Pierre Kahn avait estimé que "la limite (avait) été franchie" lors de ce spectacle. Ces poursuites pour "injure publique" étaient passibles d'une amende maximale de 12.000 euros.

Nouvelle provocation chez Ruquier

Guy Bedos et Nadine Morano s'étaient croisés à l'audience, mais cette dernière avait refusé de serrer la main que lui tendait l'humoriste, en arguant qu'ils n'étaient "pas au théâtre". L'ex-ministre estimait que Guy Bedos se "drapait derrière son statut d'humoriste" et qu'il 'n'y avait pas deux catégories de citoyens". Elle avait par ailleurs déclaré que le comédien faisait preuve "d'une animosité personnelle qui va au-delà de l'engagement politique".

Samedi dernier, dans dans l'émission "On n'est pas couché" sur France 2, Guy Bedos avait renouvelé ses injures contre l'eurodéputée. Celle-ci lui réclamait 15.000 euros de dommages et intérêts, qu'elle souhaitait verser à des associations de lutte contre les violences faites aux femmes. "Pas un mot, ni pour ni contre Nadine Morano. Elle est trop chère. J'aurai le jugement lundi, d'ici là, je me tais", avait dans un premier temps répondu Guy Bedos à Laurent Ruquier, avant de s'emporter une nouvelle fois. "15.000 euros quand même! 15.000 euros! ça ne va pas non? Conne !" avait-il dit, en suscitant des rires dans le public.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Nadine Morano Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779716454
Insultes envers Nadine Morano : Guy Bedos relaxé
Insultes envers Nadine Morano : Guy Bedos relaxé
L'humoriste était poursuivi pour "injure publique" envers l'ex-ministre, qu'il avait traitée de "conne" lors d'un spectacle en 2013.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/insultes-envers-nadine-morano-guy-bedos-relaxe-7779716454
2015-09-14 13:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/r18Zw_a_Wv0dDycLOietEg/330v220-2/online/image/2015/0907/7779641056_guy-bedos-et-nadine-morano-au-tribunal-correctionnel-de-nancy-le-7-septembre.jpg