3 min de lecture Inondations

Inondations : le zouave du pont de l'Alma, un repère pour les Parisiens depuis Napoléon III

Les promeneurs parisiens et les médias ont les yeux rivés sur lui depuis plusieurs jours. Indicateur populaire des crues de la Seine, qui se cache derrière ce personnage ?

Le zouave du pont de l'Alma avait les genoux dans l'eau, jeudi 2 juin 2016, alors que la Seine est en crue.
Le zouave du pont de l'Alma avait les genoux dans l'eau, jeudi 2 juin 2016, alors que la Seine est en crue. Crédit : Markus Schreiber/AP/SIPA
Anne-Sophie Blot
Anne-Sophie Blot

Alors que Paris subit de fortes intempéries depuis le week-end dernier comme une partie du centre de la France, l'eau de la Seine mouille un peu plus chaque jour les jambes du zouave du pont de l'Alma. Cette célèbre statue fait figure de repère auprès des Parisiens qui veulent mesurer la montée du niveau du fleuve. Ce jeudi 2 juin, le zouave était immergé jusqu'aux genoux, alors que l'eau ne lui arrivait encore qu'aux chevilles mercredi.

Mais heureusement, il est encore loin de se noyer, comme cela avait failli se produire lors de la crue historique de 1910, où l'eau avait grimpé jusqu'à ses épaules puisque la Seine avait atteint un niveau record de 8,62 m. Jeudi 2 juin, le niveau était à 5,37 m, un pic est attendu vendredi, proche de 5,90 m, selon les autorités, qui n'excluent pas "des débordements ponctuels"

Membre des régiments d'Afrique du nord

L'identité du zouave contient une part de mystère. Une chose est sûre : il est installé sous le pont de l'Alma, qui relie le quai Branly, dans le 7e arrondissement, à l'avenue de New-York, dans les 8e et 16e arrondissements, depuis 1856. Il a été crée par Georges Diebolt et faisait partie d'un ensemble de quatre sculptures représentant les troupes ayant participé à la guerre de Crimée. Ses trois compagnons ont été déplacés entre 1970 et 1974, au moment de la reconstruction du pont en raison de son étroitesse. 

Plusieurs avis divergent sur l'identité du zouave ayant servi de modèle à la statue. Certains disent qu'il s'agit d'André-Louis Gody, un soldat repéré par Napoléon III. D'autres évoquent un Breton nommé Nérigot ou Bérizot. Un zouave était un soldat français des régiments d'Afrique du nord, qui ont combattu lors de la bataille de l'Alma, en Crimée, remportée en 1854 par les Anglais, les Français, les Turcs Ottomans et un corps expéditionnaire piémontais contre les Russes. Le soldat est d'ailleurs reconnaissable à son uniforme, un fez, une veste courte, une large ceinture de toile, des culottes bouffantes, des guêtres et des jambières. La statue mesure 5,2 mètres de haut et pèse 8 tonnes

Fiabilité incertaine

À lire aussi
Saint-Laurent-du-Var, une commune dévastée par la tempête Alex (Alpes-Maritimes), le 4 octobre 2020. Alpes-Maritimes
Tempête Alex : le département débloque 200 millions d'euros pour reconstruire

Située au bord de l'eau, la tradition populaire veut que lorsque la statue a les pieds trempés, la Seine est en crue. Alors en cas de fortes pluies, tout le monde scrute le zouave, qui a même aujourd'hui son propre compte Twitter. Ce phénomène coïncide généralement avec la fermeture des voies sur berges. Mais la statue n'est pas forcément un indicateur très fiable. En effet, elle a été surélevée de plusieurs dizaines de centimètres par rapport à l'endroit où elle se trouvait en 1910 lors des travaux de 1970.

Depuis mardi, plusieurs voies de berges ont été fermées. Sur les réseaux sociaux, des internautes publient des photos de plusieurs endroits de la capitale où la Seine est sortie de son lit. Une partie de la ligne C du RER, sur le trajet intra-muros au bord du fleuve, a été mise à l'arrêt ce jeudi.Le Louvre n'ouvrira pas ce vendredi pour permettre l'évacuation de certaines œuvres. Le service de prévision des crues a placé la Seine en vigilance "Orange".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inondations Paris Crues
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants