2 min de lecture Météo

Inondations et grèves à la SNCF : la double peine des usagers

TÉMOIGNAGES - "La moindre des choses, c'était d'arrêter la grève. On a l'impression que les syndicats ne se rendent pas compte ce qu'il se passe ici", enrage un usager à la gare de Fontainebleau, jeudi 2 juin.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Inondations et grèves à la SNCF : la double peine des usagers Crédit Image : Pascal Philippides | Durée : | Date :
La page de l'émission
Christophe Ponzio
Christophe Ponzio et La rédaction numérique de RTL

Les inondations ainsi que la grève à la SNCF qui a débuté mardi 31 mai rendent les déplacements compliqués  pour les usagers des transports en commun en Seine-et-Marne. Pour les usagers de la ligne D du RER, c'est la double peine. À Fontainebleau (Seine-et-Marne), seul un train sur trois circule sur cette ligne partiellement coupée par les inondations jeudi 2 juin. Prendre sa voiture sur les routes trempées n'est pas non plus une sinécure. "C'est un peu la galère, mais on va prendre son courage à demain", raconte Didier, qui doit se déplacer pour un rendez-vous à Pôle Emploi dans le XXe arrondissement de la capitale. 

Devant les voies trempées, proches de la Seine, les assistants de la SNCF, reconnaissables avec leurs gilets rouges, distribuent les fiches horaires du trafic perturbé par la grève. Une situation qui a le don d'enrager Laurent, qui doit se rendre à Paris. "C'est tout à fait scandaleux. Je pense aux gens de Nemours, obligés de venir à Fontainebleau et qui en plus doivent affronter les grèves", s'énerve l'usager, qui souhaiterait davantage de solidarité de la part des syndicats. "La moindre des choses, c'était d'arrêter la grève. On a l'impression qu'ils ne se rendent pas compte ce qu'il se passe ici", poursuit-il. 

Arrivée depuis le Loiret, Marylin attend sous une pluie battante sur le parking de la gare pour travailler à Paris, après un détour par Nemours de 30 kilomètres. "Je suis venu jusqu’ici en voiture et on me dit que le dernier train était à 8h pour Paris et le prochain est à 13h. C'est foutu", lâche-t-elle, résolue à rentrer chez elle.

Pécresse demande une suspension des grèves

La présidente de la Région Île-de-France Valérie Pécresse (Les Républicains) a demandé sur Twitter aux agents de la SNCF en grève de suspendre leur mouvement, en raison "de la gravité de la situation pour les Franciliens", confrontés aux inondations.

À lire aussi
Une route couverte de neige, près de Tournon-sur-Rhone (illustration) hiver
Météo : qu’est-ce l’hiver météorologique qui commence aujourd’hui ?

La veille, la présidente de la région a annoncé qu'elle allait proposer lors de la prochaine commission permanente de la collectivité, la mise en place d'un fonds d'urgence d'un million d'euros pour les communes d’Île-de-France sinistrées par les inondations. Après plusieurs jours de crues exceptionnelles, la situation restait tendue jeudi en Île-de-France, particulièrement en Seine-et-Marne, toujours en vigilance rouge. Les inondations ont causé des perturbations dans les transports, déjà affectés par une grève contre la loi travail. Aucun train Transilien, Intercités ou TER ne circulait ainsi entre Paris-Montparnasse et Versailles-Chantiers, la SNCF espérant "un retour à la normale" d'ici lundi. 

Le trafic des trains SNCF était perturbé jeudi 2 juin au matin pour la deuxième journée consécutive après la reconduction de la grève lancée deux jours auparavant par trois syndicats (CGT, Unsa, SUD), suivie par 15,2% des personnels. Les trois premiers syndicats à la SNCF ont déposé des préavis de grève illimitée pour peser dans la phase finale des négociations sur le temps de travail des cheminots. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Météo Grève SNCF France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants