1 min de lecture Air France

Incidents au CCE d'Air France : sept blessés dont un grave

La direction de la compagnie aérienne a indiqué que 7 personnes ont été blessées, dont une plongée brièvement dans le coma.

Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier a été violemment pris à parti lors du CCE d'Air France, lundi 5 octobre
Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier a été violemment pris à parti lors du CCE d'Air France, lundi 5 octobre Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le face à face entre direction et salariés d'Air France a tourné au vinaigre lundi 5 octobre. Selon un porte-parole de la compagnie, les incidents lors du comité central d'entreprise (CCE) ont fait 7 blessés dont un grave. La personne atteinte plus sérieusement est un vigile, qui a été hospitalisé. Deux agents de sécurité, dont l'un a été dans le coma mais en est sorti, figurent parmi les blessés.

"Pas le vrai visage" d'Air France

Les cinq autres blessés sont tous des salariés d'Air France, dont le DRH Xavier Broseta, violemment pris à parti, Pierre Plissonnier, responsable de l'activité long courrier à Air France, et trois autres membres de la direction, a précisé le porte-parole. Le président d'Air France, Frédéric Gagey, a estimé que les incidents ne sont "en aucun cas le vrai visage d'Air France". "Ce que nous avons vu ce (lundi) matin n'est en aucun cas le vrai visage d'Air France", a déclaré le PDG de la compagnie française, lors d'une conférence de presse à Paris. Au micro de RTL, Frédéric Gagey a indiqué que son entreprise allait porter plainte pour "violences aggravées", précisant que la direction est prête à reprendre les négociations.

>
Frédéric Gagey, PDG d'Air France Crédit Image : BERTRAND GUAY / AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :

Une baisse "de l'offre de 10% entre 2015 et 2017 des capacités long-courrier" de la compagnie a été annoncée. Selon la direction, celle ci générera un sureffectif estimé à 2.900 personnes, dont environ 300 pilotes, 900 personnels navigants commerciaux et 1.700 personnels au sol.  Le recours aux départs contraints ne pourra être exclu dans les secteurs où les négociations et concertations n'aboutiraient pas, a souligné la direction. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Air France Violences
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants