1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Homme abattu à Orly : "Les soldats ne sont pas des cibles", selon un général
2 min de lecture

Homme abattu à Orly : "Les soldats ne sont pas des cibles", selon un général

INVITÉ RTL - Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris, a donné des nouvelles rassurantes des trois aviateurs attaqués à Orly.

Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris
Bruno Le Ray, gouverneur militaire de Paris
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Homme abattu à Orly : "Les soldats ne sont pas des cibles", selon un général
07:57
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Trois soldats ont été attaqués par un Français de 39 ans samedi 18 mars alors qu'il se trouvait en patrouille à l'aéroport d'Orly. Au micro de RTL, le général de corps d'armée, Bruno Le Ray, est allé au chevet de ces trois aviateurs à l'hôpital militaire de Percy. "Ils vont bien et seront encore suivi dans les jours à venir par des psychologues", explique, dans un ton rassurant, le gouverneur militaire de Paris.

Après avoir menacé et dérobé l'arme d'une militaire, Ziyed Ben Belgacem, l'assaillant de l'aéroport d'Orly, a été abattu par les deux collègues de l'aviatrice. Dans quel cadre les militaires sont-ils autorisés à tirer ? "L'ouverture du feu par des soldats est encadrée par les mêmes règles que pour les policiers", remarque le militaire. "Nous agissons dans le cadre de la légitime défense, c'est dans ce cadre-là que nos soldats sont entraînés."

Les soldats de l'opération Sentinelle ont été pris pour cible à quatre reprises en deux ans, dont deux fois à Paris : au Louvre et à Orly. Pour autant, Bruno Le Ray ne considère "pas du tout" les militaires comme des cibles privilégiées. "Cette idée de cible doit être placée dans un contexte plus large. Les soldats sont depuis l'été dernier engagés dans des patrouilles dynamiques (le contraire des patrouilles statiques, ndlr) (...) Les soldats ne sont pas des cibles, il se trouve qu'ils patrouillent dans les lieux qui réclament une protection particulière."

Quelle est l'origine de l'opération Sentinelle ?

En charge de cette opération pour la région parisienne, Bruno Le Ray rappelle son origine. "Elle a été déclenchée dans le cadre du plan Vigipirate il y a environ deux ans. Un certain nombre de soldats sont déployés dans l'Île-de-France pour garantir la sécurité aux côtés des forces de sécurité intérieure. Nous avons trois grandes missions sur Paris : la première, c'est de protéger la population, la seconde, c'est de dissuader tout agresseur potentiel et la troisième, c'est de rassurer la population."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/