1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Harcèlement : une pétition pour que la RATP agisse contre les "frotteurs"
1 min de lecture

Harcèlement : une pétition pour que la RATP agisse contre les "frotteurs"

Une Parisienne souhaite que la régie des transports parisiens mette en place une campagne de prévention contre ces hommes qui profitent des transports souvent bondés pour se frotter aux passagères.

Une femme sur un quai de métro à Paris (illustration).
Une femme sur un quai de métro à Paris (illustration).
Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet

C'est une situation à laquelle de nombreuses femmes ont été confrontées dans le métro, le tramway ou le bus. Profitant de la promiscuité dans les transports, souvent aux heures de pointe, des hommes se frottent à elles et les agressent sexuellement. Victime à plusieurs reprises de ce type d'agression, Alice Millou, a lancé une pétition adressée à la RATP sur le site change.org : "Pour des affichages anti "frotteurs" dans le métro". Lancée en septembre, la pétition a déjà été signée par plus de 31.000 personnes.

Alice Millou regrette qu'aucune campagne d'affichage et de communication à destination de ces hommes ne soit mise en place par la RATP. "Rien n’est fait. Il y a bien une brigade spécialisée (créé il y a deux ans au sein de la police, ndlr), mais il n’y a pas de communication dessus. Moi je ne l’ai jamais vue. Tous les jours quand vous prenez le métro, qu’est-ce qui empêche un homme de se frotter contre vous ? Rien", explique-t-elle à France 3 Paris Île-de-France. Alice Millou regrette qu'aucune affiche n'explique concrètement ce que risquent ces "frotteurs", à l'image de ce qui existe pour empêcher la fraude.

Et pourtant, un frotteur risque, comme dans tout cas d'agression sexuellejusqu'à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende. Toutefois, pour que ces hommes soient interpellés et potentiellement condamnés, il faut que les victimes portent plainte

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/