1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Happychic : une employée en grève de la faim pour sauver l'emploi de ses collègues
1 min de lecture

Happychic : une employée en grève de la faim pour sauver l'emploi de ses collègues

En juillet dernier, le groupe de prêt-à-porter avait annoncé la suppression de 466 emplois et la fermeture de 80 magasins Brice, Jules, et Bizzbee en France.

Une enseigne Brice à Lille (illustration).
Une enseigne Brice à Lille (illustration).
Crédit : DENIS CHARLET / AFP
Une employée de Happychic en grève de la faim pour sauver l'emploi de ses collègues
00:59
Franck Antson & Camille Kaelblen

Elle a perdu 7 kilos mais tient toujours bon. Yamina Azzi, 46 ans, a entamé une grève de la faim il y a 14 jours pour dénoncer le plan social du groupe de prêt-à-porter Happychic. Cette déléguée CGT et employée du site de Roubaix a décidé de mettre sa vie en danger pour sauver ses collègues.
En juillet dernier, l'entreprise avait annoncé la suppression de 466 emplois et la fermeture de plus de 80 magasins en France (Brice, Jules, et Bizzbee). Depuis, le conflit traîne en longueur. Les négociations se poursuivent ce vendredi 12 octobre au siège de Happychic.

"Ce qui m'a déterminée, c'est de voir des emplois qui seront supprimés. Ça, je ne peux pas l'accepter sachant qu'il y a des familles qui peuvent se retrouver à la rue", explique Yamina Azzi au micro de RTL.

L'employée est consciente de mettre sa santé en jeu. "Je le sais. Si ça peut aider, je le fais. J'ai beaucoup de collègues qui me soutiennent, des salariés qui viennent me voir, qui m'envoient des textos", assure-t-elle. "On m'a dit d'arrêter, mais j'ai dit non. C'est mon choix, je gère ma grève de la faim. Je bois de l'eau, je tiens debout. Ma santé me le permet, donc je continue", ajoute la déléguée CGT.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/