1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : de jeunes réfugiés accueillis au conservatoire russe de Paris
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : de jeunes réfugiés accueillis au conservatoire russe de Paris

Le conservatoire Rachmaninoff propose aux enfants ukrainiens réfugiés en France des cours d’instruments, de danse et de dessin depuis le début de la guerre. Une école à la culture russe mais "ouverte à tous les artistes en exil".

7J7R 1
7J7R 1
Guerre en Ukraine : de jeunes réfugiés accueillis au conservatoire russe de Paris
00:02:04
Tom Lefevre - édité par Ryad Ouslimani

Situé face à la Tour Eiffel, le conservatoire russe de Paris propose depuis le début de la guerre en Ukraine d’accueillir des réfugiés au sein de ses cours. En plus des trois cents élèves habituels, une vingtaine de jeunes ukrainiens âgés de 7 à 21 ans sont venus assister à des activités : instruments traditionnels, danse, dessins. 

Ce jour-là, Léna est venue participer à un cours de violon. Cette jeune adolescente de 13 ans a fui la guerre sans ses parents, restés à Kiev : "Ici je me sens très heureuse, c’est une grande expérience. Il y a plein de choses que je n’apprenais pas en Ukraine et que je vais pouvoir rapporter à mes professeurs à mon retour", raconte-t-elle.

Il s'agit d'une manière pour elle de poursuivre sa passion même si elle est très inquiète de la situation dans son pays. "Je suis seule ici. Je vis dans une famille d’accueil depuis deux mois. Heureusement que j’ai un contact avec mes parents chaque jour. Désormais je vais au collège et je peux m’évader grâce à la musique. Je prévois de rentrer chez moi début juillet", confie-t-elle. 

Une initiative critiquée au début de la guerre

Le conservatoire Rachmaninoff est très sollicité pour accueillir de nouveaux élèves ukrainiens, le temps de quelques mois. Une initiative mal perçue au début de la guerre selon le directeur de l’école, Arnaud Frilley, qui dénonce un amalgame illégitime. "On a eu des critiques aussi bien des pro ukrainiens qui nous reprochaient d’être des russes. Et de l’autre côté, des pro russes qui nous reprochaient d’accueillir des enfants venus d’Ukraine", explique le directeur. 

À lire aussi

Le conservatoire précise que cette association est française et indépendante "avec une grande histoire russe, mais ouverte aux artistes en exil". Les professeurs sont d’origine russe ou ukrainienne et parle la même langue que ces jeunes réfugiés. Pour financer cette initiative, le conservatoire a lancé un appel aux dons et a organisé plusieurs concerts caritatifs.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/