2 min de lecture Intempéries

Grandes marées : ce qu'il faut savoir sur le phénomène qui frappe le littoral Atlantique

ÉCLAIRAGE - Les côtes allant de la Manche aux Pyrénées-Atlantiques sont en état d'alerte pour affronter un coefficient de 118 sur 120. Un avant-goût de la marée du siècle attendue dans un mois.

Le Mont-Saint-Michel à marée haute, le 12 août 2014.
Le Mont-Saint-Michel à marée haute, le 12 août 2014. Crédit : AFP PHOTO/MIGUEL MEDINA
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Si la marée "du siècle" est attendue le 21 mars, le littoral ouest français est en passe de vivre une grande répétition générale. Les communes sont sur le pied de guerre pour affronter les fortes marées annoncées dès ce vendredi et qui s’étendront sur l'intégralité du week-end.

Un phénomène tous les 18 ans

La phénomène des grandes marées est récurrent puisqu'il se produit chaque année mais les "marées du siècle" sont beaucoup plus exceptionnelles. Plus rares, elles n'apparaissent que tous les 18 ans. La dernière remonte donc au 10 mars 1997 dans l'Hexagone. Au total, pas moins de 40 jours de marrées exceptionnelles sont attendus au cours de l'année 2015 en France. Soit 40 jours où les coefficients seront supérieurs à 100 et même 20 jours où les coefficients seront supérieurs à 110.

Un coefficient de 118 sur 120

Le coefficient de marée est compris entre 20 et 120. Il permet de donner une indication sur le marnage, soit la différence de hauteur entre la mer haute et la mer basse. Plus le coefficient est important, plus le marnage est élevé même si les coefficients supérieurs à 110 ne représentent que 2% de l'ensemble des marées selon le service hydrographique et océanographique de la marine (Shom). 

À lire aussi
Un incendie sur l'île de Pag, en Croatie faits divers
VIDÉO - Croatie : 10.000 fêtards évacués en raison d'un feu de forêt

Vendredi et samedi, le coefficient devrait atteindre 118 avant de diminuer à 115 dimanche. Il faudra attendre le 21 mars pour voir le record cette année avec un coefficient de 119

De la Manche aux Pyrénées Atlantiques

Ce phénomène sera visible sur l'ensemble des côtes atlantiques et même de la Manche. La baie du Mont-Saint-Michel a même retrouvé son insularité avec des marnages de 14,5 mètres. Les communes se sont donc activées pour placer des sacs de sable afin de renforcer les digues et autres zones fragilisées. Météo France a notamment placé la majorité des départements côtiers de l'Atlantique et de la Manche en vigilance jaune vague-submersion

Quelles consignes de sécurité ?

Cet événement est attendu par de nombreux photographes (en herbe ou professionnels) mais aussi par les pêcheurs à pied. Mais des précautions s'imposent car le danger est réel surtout en cas de dépression météorologique. Pour tous, la prudence est donc de mise. La Gendarmerie nationale a notamment listé certains conseils comme la "consultation des horaires des marées", le fait de "prévenir son entourage" ou encore de s'équiper d'un "moyen de communication ou de signalisation".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Intempéries Mer Manche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7776689076
Grandes marées : ce qu'il faut savoir sur le phénomène qui frappe le littoral Atlantique
Grandes marées : ce qu'il faut savoir sur le phénomène qui frappe le littoral Atlantique
ÉCLAIRAGE - Les côtes allant de la Manche aux Pyrénées-Atlantiques sont en état d'alerte pour affronter un coefficient de 118 sur 120. Un avant-goût de la marée du siècle attendue dans un mois.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grandes-marees-ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-phenomene-qui-frappe-le-littoral-atlantique-7776689076
2015-02-20 19:29:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/VKMdIShuk8ytdQJYjOGGzg/330v220-2/online/image/2014/0812/7773694046_le-mont-saint-michel-a-maree-haute-le-12-aout-2014.jpg