2 min de lecture Transports

Gobee.bike : comment marche ce nouveau service de vélos à Paris

ÉCLAIRAGE - Ces vélos en libre-service n'ont pas besoin d'être déposés dans une station, contrairement aux Vélib'.

Un vélo Gobee à Lille
Un vélo Gobee à Lille Crédit : A.Leclercq / Gobee Bike
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

À l'aube des premiers tours de roue des nouveaux Vélib', fournis par Smoovengo à partir du 1er janvier, un concurrent s'incruste sur les pistes cyclables de Paris. Depuis lundi 9 octobre, un nouveau système payant de vélos en libre-service existe pour les Parisiens : Gobee.bike.

Ces bicyclettes, facilement reconnaissables par leur couleur vert pomme, ont la particularité de fonctionner sans bornes. Elles peuvent être déposées et récupérées dans n'importe quel parking situé dans la rue, contrairement à celles, grises, de la mairie de Paris qui doivent être prises et ramenées dans une station.

Pour emprunter l'un de ces vélos Gobee, au nombre de quelques centaines pour l'instant, un smartphone suffit. Tout se passe avec l'application, téléchargeable sur l'App Store et Google Play. Elle permet de géolocaliser les vélos disponibles à proximité de l'utilisateur. Une fois sur place, le cadenas du vélo se déverrouille en scannant un code situé au niveau du guidon ou à l'arrière. À la fin du trajet, verrouiller manuellement le vélo permet de mettre un terme à la course. L'application recense tous les garages à vélo installés dans les rues de Paris. Ce n'est pas sans rappeler le fonctionnement des scooters électriques de Cityscoot.

À lire aussi
Circulation un jour de pic de pollution (illustration) transports
Environnement : les villes devront limiter la circulation des véhicules les plus polluants

Ces vélos vont-ils tenir la route ?

L'utilisation de ces vélos coûte 50 centimes par demi-heure. Les 30 premières minutes peuvent toutefois être gratuites lorsque le bicycle emprunté est ramené dans une zone de forte affluence alors qu'il était explicitement marqué comme étant un "paquet cadeau" éloigné des quartiers très fréquentés. Dans tous les cas, à la création du compte, une caution de 50 euros (15 euros pendant les deux semaines de lancement) doit d'abord être versée. Elle est remboursée à la désactivation du compte, lequel peut être alimenté par divers moyens de paiement (carte bancaire, PayPal, Apple Pay, etc).

Du côté de Vélib' (ère JCDecaux qui prend fin au 1er janvier 2018), un ticket de 24 heures coûte 1,70 euro et donne accès au service avec les 30 premières minutes offertes pour chaque déplacement. Au-delà, la première demi-heure supplémentaire coûte 1 euro, la deuxième coûte 2 euros, puis les autres coûtent 4 euros.

Gobee.bike, venu de Hong-Kong et qui a levé 9 milliards de dollars en août, espère convaincre les Parisiens avec le côté pratique du système qui s'affranchit de points d'attache, ce qui lui permet d'ailleurs de proposer des vélos moins lourds. Mais ne risquent-ils pas de souffrir de nombreuses dégradations ? L'entreprise, qui s'est aussi lancée à Lille une semaine auparavant, mise sur "l'esprit de communauté" et notamment les signalements des utilisateurs. De premiers avis postés sur la page de l'application déplorent déjà, à Lille, quelques vélos en mauvais état.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Transports Vélo Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790432957
Gobee.bike : comment marche ce nouveau service de vélos à Paris
Gobee.bike : comment marche ce nouveau service de vélos à Paris
ÉCLAIRAGE - Ces vélos en libre-service n'ont pas besoin d'être déposés dans une station, contrairement aux Vélib'.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gobee-bike-comment-marche-ce-nouveau-service-de-velos-a-paris-7790432957
2017-10-09 15:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2TiRgEoS12CjigJiSdRStA/330v220-2/online/image/2017/1009/7790434838_un-velo-gobee-a-lille.jpg