2 min de lecture Gironde

Gironde : les buralistes en colère sabotent plusieurs radars

Ils ont neutralisé, dans la nuit, une dizaine d'appareils pour protester contre l'instauration du paquet de cigarettes neutre.

Un radar automatique (illustration).
Un radar automatique (illustration). Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Des buralistes de l'Est avaient déjà exprimé leur colère de cette façon il y a quelques semaines. Cette fois, ce sont les marchands de cigarettes de Gironde qui agissent pour protester contre le paquet neutre

Dans la nuit de samedi à dimanche, ils ont neutralisé une dizaine de radars à la sortie de Bordeaux. Les appareils, situés pour la plupart sur des embranchements autoroutiers, ont été recouverts d'un sac portant le slogan : "Supprimer les buralistes ne fera pas baisser le tabagisme. Non au paquet neutre, non au paquet à 10 euros", a précisé le président de la fédération girondine, Joaquim Rompante, à l'AFP. Des sacs similaires ont été utilisés pour recouvrir les têtes de statues de la célèbre Fontaine des Girondins, dans le centre-ville de Bordeaux. 

Des affiches, avec la même mention, ont également été placardées sur la permanence départementale du PS et sur celle de la députée PS et ex-ministre Michèle Delaunay, très engagée dans la lutte contre le tabagisme. 

Le paquet neutre à partir de mai 2016

"Le paquet neutre, c'est la mort de notre débit !", déplore Joaquim Rompante. "Si l'État peut se passer des taxes générées par nos débits de tabac, il peut aussi se passer de l'argent généré par les radars !". "Nous voulons qu'on en reste aux paquets que l'Europe demande", soit une neutralité préconisée sur 65% du paquet, indique-t-il. 

À lire aussi
Une auto-école (illustration). commerce
Confinement : un patron d'auto-école en grève de la faim en Gironde

Depuis plusieurs semaines, la Confédération des buralistes se mobilise pour contester la mise en oeuvre du projet de paquet de cigarettes neutre. Dans le cadre du projet de loi santé, les députés ont adopté l'instauration de paquets de cigarettes sans aucun logo à partir de mai 2016. Ils auront tous la même forme, la même taille, la même couleur et la même typographie. La seule distinction sera le nom de la marque, qui continuera à apparaître, mais en petits caractères. La commission des affaires sociales du Sénat examinera à son tour le texte le 22 juillet, date à laquelle les buralistes prévoient de se mobiliser. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gironde Tabac Buralistes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants