1 min de lecture Migrants

Gaël Perdriau : "Le devoir d'un politique n'est pas de faire signer des pétitions"

INVITÉ RTL - Le maire de Saint-Étienne (Loire) dresse un bilan positif un an après avoir accueilli des réfugiés dans sa ville.

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Gaël Perdriau : "Le devoir d'un politique n'est pas de faire signer des pétitions" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Philippe Peyre

Il y a un an, Gaël Perdriau, maire Les Républicains (LR) de Saint-Étienne (Loire), a décidé d'accueillir des réfugiés dans sa ville. Il en tire aujourd'hui un bilan très positif : "Un an après, toutes les familles sont insérées, aucune remarque ni de problèmes de voisinage, ce n'est pas un sujet", s'est-il félicité, expliquant avoir préparé sa ville de manière minutieuse pour que cela se passe au mieux. 

Le gouvernement demande aujourd'hui à la région Auvergne-Rhône-Alpes d'accueillir 1784 migrants de Calais. Pour Gaël Perdriau, la "clé du succès", comme il dit, se situe peut être selon lui dans le fait de ne pas avoir un nombre trop important de population à intégrer dans la même ville : "Si on fait face à un nombre restreint, on peut mettre les moyens en place pour bien s'occuper d'eux". 

Mais le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, lui, n'en veut pas de ces migrants. "On va multiplier des Calais partout en France", avait-il déclaré, lançant dans la foulée une pétition contre "la création de jungles sur l'ensemble du territoire national". "Ce que j'attend de l'attitude d'un responsable politique, c'est de réfléchir à des solutions", s'est agacé le maire de Saint-Étienne, précisant que, pour lui, le devoir d'un politique est "de travailler avec d'autres à l'élaboration de solutions et pas de faire signer des pétitions". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Calais Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants