1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Fusillade à "Charlie Hebdo" : le parcours tumultueux de Chérif Kouachi
1 min de lecture

Fusillade à "Charlie Hebdo" : le parcours tumultueux de Chérif Kouachi

REPLAY - Après avoir séjourné en prison en 2006, le plus jeune des frères Kouachi, Chérif, a connu un parcours tumultueux avant de totalement disparaître des radars en 2011.

Les frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015
Les frères Kouachi, auteurs de l'attentat contre Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015
Chérif Kouachi : un parcours tumultueux
01:27
James Abbott
James Abbott

Après une jeunesse sans trop de problèmes, Chérif Kouachi, recherché avec son frère Saïd pour l'attentat effectué hier dans les locaux de Charlie Hebdo, a ensuite connu une succession d'événements ayant entraîné sa radicalisation.

Ancien membre du groupe radical des "Buttes-Chaumont", Chérif Kouachi a effectué un séjour d'un an et demi en prison où il s'est radicalisé avant d'en sortir en 2006. Les services de surveillance français ont ensuite gardé un œil sur lui jusqu'en 2011. C'est effectivement après que l'on perd sa trace. L'homme présente pourtant un profil extrêmement radical et a bel et bien, conservé des liens, après sa libération, avec plusieurs de ses anciens complices. Des photos de surveillance policière, datées de 2010,  le montre en effet aux côtés de l'islamiste radical Djamel Beghal.

Son mariage en 2008 a marqué un tournant

À cette époque, Chérif Kouachi, est embauché dans la poissonnerie d'une grande surface. Il se marie en 2008 avec une animatrice de crèche, originaire de Charleville-Mézières, qui revendique le port du voile intégral. Selon l'entourage de cette dernière, ce mariage marque un tournant dans sa vie.

Au sein même de sa famille, il cesse de regarder les femmes dans les yeux, refuse de leur serrer la main, évite même de leur adresser la parole. Après ces quelques années, l'homme va disparaître des radars sans aucune nouvelle. Il est peut-être parti à l'étranger. Il a refait surface hier, de la pire des manières.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/