1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Froid glacial dans la quasi-totalité la France, pas de coupure d'électricité prévue
2 min de lecture

Froid glacial dans la quasi-totalité la France, pas de coupure d'électricité prévue

REPLAY - RTL MIDI

(ici un compteur électrique).
(ici un compteur électrique).
Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Les auditeurs ont la parole du 18 janvier 2017
34:12
Vincent Parizot & Christelle Rebière

Froid glacial dans la quasi-totalité la France, pas de coupure d'électricité

Températures glaciales à Lille, Paris, Lyon ou Toulouse: la vague de froid s'est étendue mercredi à la quasi-totalité de la France mais n'entraînera pas de coupure d'électricité, a assuré la ministre de l'Energie Ségolène Royal après une réunion à l'Elysée.  

Mercredi à 10H00, le thermomètre avait chuté à -5 à Clermont-Ferrand, -4 à Lille, -3 à Paris, Lyon, Bordeaux et Toulouse, -2 à Strasbourg et à Nantes. 

La pointe bretonne, jusqu'ici relativement épargnée, a elle aussi été saisie par ce froid hivernal. A 10H00, il faisait 0 à Brest par exemple. Même à Marseille, la température plafonnait à zéro. 

Ce froid glacial devrait persister jusqu'à jeudi, qui "pourrait être en moyenne la journée la plus froide" de cet épisode, selon Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France. 

Ce "bon coup de froid", avec des températures de 5°C à 10°C en dessous des normales de saison, ne devrait toutefois être ni aussi intense ni aussi long que la quinzaine glaciale de février 2012, selon l'organisme de prévision. 

Ce qui n'empêche pas les autorités d'afficher leur vigilance: François Hollande a présidé mercredi matin une réunion ministérielle sur "la mise en oeuvre du plan grand froid", en présence de Bernard Cazeneuve et de Ségolène Royal (Environnement), Emmanuelle Cosse (Logement), Marisol Touraine (Affaires sociales) et Bruno Le Roux (Intérieur). 

Bernard Cazeneuve a indiqué à l'issue de la réunion que "130.000 places" d'hébergement étaient "aujourd'hui mobilisées pour assurer la mise à l'abri de tous ceux qui doivent l'être sur le territoire national". "Il y en avait 80.000 il y a quelques mois", a précisé le Premier ministre. 

"Cette augmentation structurelle du nombre de places , + 25%, plus les efforts faits récemment" permettent "une mise à l'abri dans de bonnes conditions de tous ceux qui doivent l'être", a-t-il ajouté. 

"Nous avons un dispositif quotidien d'ajustement qui mobilise tous les préfets", a rappelé le Premier ministre, insistant sur l'importance des maraudes pour repérer les sans-abris. 
                   
Depuis samedi, le gouvernement a mis en place un "pilotage quotidien" pour anticiper les besoins dans les départements. 

La rédaction vous recommande

Êtes-vous choqué par la gifle reçue par Manuel Valls ?

Êtes-vous choqué par la gifle reçue par Manuel Valls ? RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Sondage
Êtes-vous choqué par la gifle reçue par Manuel Valls ?*
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/