1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. François Fillon est "courageux", selon Dominique Bussereau, député LR
1 min de lecture

François Fillon est "courageux", selon Dominique Bussereau, député LR

REPLAY - INVITÉ RTL - L'élu de Charente-Maritime revient sur la convocation du candidat à la présidentielle par les juges d'instruction, qui n'a pas ébranlé sa détermination.

Dominique Bussereau, député Les Républicains en Charente-Maritime
Dominique Bussereau, député Les Républicains en Charente-Maritime
Crédit : AFP
François Fillon est "courageux", selon Dominique Bussereau, député LR
03:17
0103_Pod Midi Invité
03:20
Vincent Parizot & Christelle Rebière

"Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas, je ne me retirerai pas". C'est lors d'une courte déclaration le 1er mars que François Fillon, candidat Les Républicains à l'élection présidentielle, a annoncé qu'il maintient sa candidature. Des mots qui interviennent quelques heures après le report-surprise de sa visite au Salon de l'agriculture, dû à une convocation des juges d'instruction dans le cadre de l'affaire des emplois présumés fictifs. Une convocation à laquelle il se rendra le 15 mars prochain

"Je le trouve courageux parce que tout le monde venait assister peut-être à la fin de la guerre, à la fin de l’épisode mais il continue de se bagarrer", explique Dominique Bussereau, député Les Républicains de Charente-Maritime au micro de RTL. "J’ai du mal encore à tout analyser et à tout comprendre, mais ma première réaction c’est d’approuver son courage et après il faudra faire des analyses politiques plus poussées."

On n'a jamais vécu d'élection présidentielle comme ça

Dominique Bussereau, député Les Républicains

Si l'élu tient à rappeler que "la mise en examen, dans notre droit, n’est pas une preuve de culpabilité" il reconnaît le caractère inhabituel de cette campagne : "On n’a jamais vécu d’élection présidentielle comme ça" admet-il. Il s'inquiète par ailleurs de l'avantage que peuvent tirer les adversaires de François Fillon : "Je trouve que ça donne un chemin avec des pétales de fleurs à madame Le Pen et que pour la démocratie française, faire un tel chemin honorifique à madame Le Pen c’est assez tragique. Ça me perturbe beaucoup."

Aurait-il fait le même choix que le candidat de son parti ? "Je n’en sais rien, je ne fais pas partie de cette catégorie d’hommes politiques qui sont candidats à l’élection présidentielle. Je n’ai jamais vécu dans ma vie publique d'épreuves de cette nature, ni aucun moment de difficulté avec l’institution judiciaire donc je ne sais pas comment on peut réagir." 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/