2 min de lecture Social

Formation professionnelle : d'un projet XXL à une réforme taille S ?

ÉDITO - Un accord sur la formation professionnelle semble enfin se dessiner. On attendait beaucoup de ce dossier au cœur de toutes les transformations souhaitées par le gouvernement. On va voir le résultat.

Christian Menanteau Eco Menanteau Christian Menanteau iTunes RSS
>
Formation professionnelle : d'un projet XXL à une réforme taille S ? Crédit Image : AFP / Archives, Philippe Huguen | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Christian Menanteau
Christian Menanteau et Loïc Farge

La dernière réunion du vendredi 16 février aurait finalement permis de rapprocher les parties sur ce qui fâche toujours : les gros sous.

Cet accord butait les volets financiers qui vont accompagner la réforme. L'obstacle est contourné : il n'y aura pas un euro de plus dans le système.

Ce qui n'est pas choquant. La formation professionnelle consomme déjà 32 milliards d'euros par an. Le problème de fond dans ce domaine n'est pas la quantité, mais la qualité. Et sur ce terrain, il semble à ce jour que l'on va en priorité passer le plumeau pour dépoussiérer le cadre créé en 2014 plutôt que de le dynamiser.

Ce devait pourtant être l'un des grands chantiers du quinquennat. Le candidat Macron a été très offensif sur ce thème : de nouveaux droits, de nouvelles efficacités et une nouvelle dynamique devaient rééquilibrer et donner tout son sens à la loi Travail et à ses ordonnances.

Quelques améliorations

À lire aussi
La Caisse d'allocations familiales de Calais, dans le Nord. logement
APL : ce qui va changer en janvier pour votre aide personnalisée au logement

En l'état, tout indique pourtant que ce projet, initialement XXL, devrait déboucher sur une réforme taille S. Même si quelques améliorations pointent le nez.

Il y aurait ainsi un compte personnel de formation qui passerait de 24 à 35 heures par an (et probablement à 55 heures pour les non qualifiés). Par ailleurs, le conseil en évolution professionnel, qui serait gratuit pour tous les salariés, devrait disposer d'un fonds de 260 millions.

Suffisant pour être à la hauteur des enjeux ? L'un des trous noirs de notre économie, c'est la faible compétence professionnelle d'un trop grand nombre de salariés ou de demandeurs d’emploi. Cela pèse sur notre compétitivité et notre croissance, et mécaniquement sur notre capacité à réduire le chômage.
Emmanuel Macron, qui veut consacrer 15 milliards d'euros à l'acquisition de compétences nouvelles et à une meilleure efficacité des investissements en formation, avait, lors de sa campagne, parfaitement décrit les failles de notre système : trop complexe et pas suffisamment exigeant en termes de qualité et de résultats.

Trop peu d'organismes de formation certifiés

En Allemagne, 85% des organismes de formation sont accrédités. En France, à peine plus de 2.000 prestataires sur 75.000 étaient certifiés l’an dernier. Si l'on s'en tient à ce constat et au diagnostic qui va avec, pas sûr que l'Élysée y retrouve ses attentes.

Les plus

- Nestlé va rompre son pacte d'actionnaire avec L'Oréal le 31 mars. C'est une menace potentielle pour le n°1 mondial de la cosmétique.

- Air France contre-attaque face aux long-courriers low cost : Paris New York à moins de 200 euros cet été, mais sans bagage.

La note du jour

13/20 à la Préfecture de Police de Paris. Elle se dote de voitures électriques. Ce sera parfait pour surprendre les malfaiteurs tout en silence, mais probablement plus délicat pour les courses poursuites longue durée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Social Emploi Formation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants