1 min de lecture Fonction publique

Fonction publique : "Il y a de quoi supprimer 120.000 emplois, voire plus" pour l'IFRAP

INVITÉE RTL - La directrice de l'Ifrap, Agnès Verdier-Molinié, revient sur la volonté du l'exécutif de supprimer 120.000 postes dans la Fonction publique, notamment via un "plan de départs volontaires".

Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Fonction publique : "Il y a de quoi supprimer 120.000 emplois, voire plus" pour l'IFRAP Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Stéphane Carpentier
Stéphane Carpentier et Christelle Rebière

L’exécutif a dévoilé quelques pistes concernant sa réforme de l'État. Le gouvernement réfléchit à appliquer des méthodes du privé au public. Un "plan de départs volontaires" est notamment évoqué, avec pour objectif, la suppression de 120.000 postes promise par le candidat Macron.

"Il y a tout à fait de quoi supprimer 120.000 emplois, voire plus si on se met au standard des pays qui nous ressemble", affirme Agnès Verdier-Molinié, directrice de la Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (Ifrap). Et de citer la Suède qui a supprimé 20% de ses agents dans les dernières années, ou encore l'Allemagne qui pourrait en supprimer entre 400.000 et 500.000.

Agnès Verdier-Molinié explique également que le temps de travail est en cause. "Les 1.607 heures, qui sont normalement les 35 heures annualisées, elles ne sont pas effectuées dans la plupart des collectivités et administrations. La Cour des comptes a évalué que ça correspond à plus de 50.000 postes équivalent temps plein qui sont payés, mais qui ne sont pas effectués", indique-t-elle. 

À lire aussi
Olivier Dussopt est secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics. démission
Démission de Gérald Darmanin : "Ce ne sont que des conjectures", déclare Dussopt

Mais Agnès Verdier-Molinié précise que ce plan de départs volontaires ne fera que revenir les effectifs au pécule de départ de la fonction publique. "Il est créé depuis 2008, il n'a eu quasiment aucun résultat (...) Si on compte sur le plan de départs volontaires pour supprimer 120.000 postes, on n'y sera pas, c'est sûr". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fonction publique Emploi Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792104477
Fonction publique : "Il y a de quoi supprimer 120.000 emplois, voire plus" pour l'IFRAP
Fonction publique : "Il y a de quoi supprimer 120.000 emplois, voire plus" pour l'IFRAP
INVITÉE RTL - La directrice de l'Ifrap, Agnès Verdier-Molinié, revient sur la volonté du l'exécutif de supprimer 120.000 postes dans la Fonction publique, notamment via un "plan de départs volontaires".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/fonction-publique-il-y-a-de-quoi-supprimer-120-000-emplois-voire-plus-pour-l-ifrap-7792104477
2018-02-02 14:44:41
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ozQlMQZoqv5X2rU-MDOaYA/330v220-2/online/image/2017/1127/7791159152_des-infirmiers-dans-un-hopital-illustration.jpg