2 min de lecture Vins

Foire aux vins : "On peut faire de belles affaires", selon une œnologue

REPLAY - Myriam Huet livre son expertise sur les récents millésimes qui sont en vente dans la foire aux vins qui débute ce samedi 5 septembre.

Micro générique Switch 245x300 L'invité RTL du Week-End Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Foire aux vins : "On peut faire de belles affaires", dit une oenologue Crédit Image : JEAN-PIERRE MULLER / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Absalon
Julien Absalon
Journaliste RTL

Les fameuses et traditionnelles foires aux vins démarrent ce samedi 5 septembre. Cela va durer entre deux et trois semaines selon les enseignes. D'ordinaire, les consommateurs ont l'habitude d'y trouver leur compte. La tendance devrait rester la même, selon l’œnologue Myriam Huet. "Ça a été des coups exceptionnels à une époque et ça reste un rendez vous un peu incontournable et on peut quand même y faire des belles affaires. Il y a des choses très intéressantes à découvrir", explique-t-elle au micro de RTL.

Avant d'acheter une bouteille, il faut se demander si c'est pour une consommation immédiate ou non. En fonction du millésime, certains vins sont à privilégier pour une dégustation à longue échéance. "Le millésime, c'est l'année de naissance du vin. 2014, c'est un très joli millésime. 2013 c'est vrai que c'est un petit, vraiment pas facile et léger. 2012 c'est délicieux mais à boire assez rapidement. 2011 c'est plus de garde. 2010 j'adore et 2009 c'est grandiose", juge Myriam Huet.

Les cavistes pour les petits vins

Toutefois, cela ne veut pas forcément dire que tous les vins d'une année suivent ce classement. Certains terroirs peuvent se démarquer, explique l’œnologue : "Ce qui est important, c'est le temps que le vin a fait à partir de la floraison jusqu'à la maturité. Parfois, on a des années meilleures à Saint-Émilion que dans le Médoc".

Pour bien choisir son cru, il n'est pas essentiel d'aller dans de grandes enseignes. C'est particulièrement le cas pour les petits vins à moins de 8 ou 9 euros. "Là, je préfère aller voir mon caviste parce que je vais trouver des petites cuvées et des pépites. Vous n'allez pas boire la même chose que tout le monde. Vous aurez un conseil beaucoup plus personnalisé chez votre caviste". Sinon, il y a désormais l'option du hard discount : "Si ça peut permettre à certaines personnes de s'offrir quelques grands crus, pourquoi pas".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vins Foires au vin Alcool
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants