2 min de lecture Assemblée nationale

Faut-il augmenter le salaire de nos députés ?

INVITÉS RTL - Pour Charles de Courson, député UDI de la Marne et Nicolas Doucerain, président de Nous Citoyens, le problème n'est pas la rémunération des parlementaires mais leur statut.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Faut-il augmenter le salaire de nos députés ? Crédit Image : CHAMUSSY/SIPA | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Léa Stassinet

Pour éviter aux parlementaires d'être au coeur de conflits d'intérêts, Emmanuel Macron a la solution : augmenter leur salaire. Il a indiqué mardi 21 mars vouloir les payer "comme des cadres supérieurs", afin qu'ils n'aient pas d'activités parallèles. Une position partagée par Hervé Mariton, qui, en pleine affaire Penelope Fillon avait estimé qu'il était nécessaire d'augmenter la rémunération des parlementaires pour éviter les abus. Mais est-ce vraiment la réponse adaptée aux pratiques opaques observées chez certains de nos élus ? 

Pas pour Charles de Courson. "Le vrai problème, c'est le statut des parlementaires". Pour le député UDI de la Marne, il faut d'abord réduire leur nombre, et ensuite "les doter de moyens sérieux pour rémunérer correctement leurs collaborateurs". Sur leurs frais professionnels, Charles de Courson estime qu'il faut réformer le système et "s'inspirer de l'exemple britannique, c'est-à-dire présenter des justificatifs et que l'on nous rembourse, comme le font tous les salariés du public et du privé". 

Quand on touche des revenus, on paye des impôts dessus, on doit tous appliquer la même règle

Nicolas Doucerain, président de Nous Citoyens
Partager la citation

Nicolas Doucerain, président de Nous Citoyens, une association citoyenne regroupant des responsables d'associations partage lui aussi cette idée. "Quand les frais sont engagés pour louer des locaux, une permanence, ou encore payer des frais de représentation, vous avez des factures, vous les justifier, vous passez par un expert-comptable et ce qui n'est pas consommé vous le rendez à l'Assemblée nationale", explique-t-il. En plus de ces justificatifs, le président de Nous Citoyens veut aussi fiscaliser les revenus des parlementaires. "Quand on touche des revenus, on paye des impôts dessus, on doit tous appliquer la même règle. Les français attendent de l'exemplarité", estime Nicolas Doucerain. 

Autre demande du député Charles de Courson pour plus de transparence : changer la législation concernant les cumuls entre les mandats parlementaires et les activités privées. "Peut-on être député et avocat d'affaires ? Aujourd'hui c'est autorisé et je pense que l'on est en conflit d'intérêts permanent. Peut-on avoir un cabinet de conseil ou lobbyiste ? Ce n'est pas possible, le principe devrait être interdit", estime le député. 

À lire aussi
Agriculture (Illustration). agriculture
Suicide des agriculteurs : que contient le rapport remis à Jean Castex ?

Nicolas Doucerain a également évoqué les salaires des fonctionnaires travaillant à l'Assemblée nationale en tant que jardinier ou encore agent d'accueil."Ils gagnent 5.000 euros nets par mois payés sur 15 mois, et peuvent obtenir des prêts de 100.000 ou 200.000 euros à 0% pour payer leur logement principal. Comment en est-on arrivé là ? Il y a une dérive du système". Le président de Nous Citoyens dénonce une "non-transparence et une injustice vécue par nos concitoyens". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Rémunération Transparence
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants