2 min de lecture Société

Fashion Week : une jeune indienne défigurée à l'acide défile à New York

Reshma Qureshi, 19 ans, a été victime d'une agression de la part de son beau-frère en 2014

Reshma Qureshi, défigurée à l'acide, défile à la Fashion Week de New York
Reshma Qureshi, défigurée à l'acide, défile à la Fashion Week de New York Crédit : Sipa

Elle est l'une des sensations de la Fashion week new-yorkaise. Le 9 septembre Reshma Qureshi a défilé pour la première fois sur certains des plus grands podiums du monde. Une joie immense pour la jeune indienne de 19 ans défigurée à l'acide en 2014. Si elle en sort vivante, l'agression, perpétrée par son beau-frère, laisse sa peau entièrement brûlée. Et la jeune femme perd l'usage d'un œil. 

Reshma Qureshi est arrivée dans les défilés de New York grâce à l'agence italienne FTL Moda, et le soutien de l'association Make Love Not Scars, qui vient en aide aux victimes d'agressions à l'acide. C'est d'ailleurs cette dernière qui lui a annoncé qu'elle partait pour la Fashion Week. Croyant au départ à une sorte de plaisanterie, la jeune indienne a fondu en larmes en réalisant l'invitation qui lui était faite.

Elle allait quitter l'Inde pour la première fois de sa vie. Lors de son défilé, Reshma Qureshi portait une création signée de la styliste indienne Archana Kochhar. L'agence FTL Moda a fait une de ses missions de faire défiler des femmes aux physiques atypiques pour les standards du monde de la mode. En 2015, c'est la jeune mannequin trisomique Madeline Stuart qui avait eu l'occasion de fouler le catwalk de la Grosse Pomme.

>
Acid Attack Survivor Reshma Finds Out She Will Be Walking At NYFW

Raconter son parcours et sa lutte

En Inde, Reshma Qureshi s'est fait connaître pour ses faux tutos beauté à travers lesquels elle trouvait là un moyen de lutter contre les agressions à l'acide. Dans une de ses vidéos, elle expliquait notamment comment elle procédait pour appliquer du rouge à lèvres sur sa bouche abîmée... avant de dénoncer que dans son pays l'achat d'une bouteille d'acide était aussi facile que de se procurer un tube de rouge à lèvres. À New York, la jeune Indienne a expliqué à la BBC et à l'AFP que ce défilé était une chance pour elle de raconter son histoire et sensibiliser les esprits. "Je me sens courageuse", a-t-elle notamment déclaré à l'agence française. "Pourquoi ne pourrions-nous pas profiter de la vie ? Ce qui nous est arrivé n'est pas de notre faute. Nous n'avons rien fait de mal, donc nous devrions pouvoir avancer".

>
Beauty Tips by Reshma: How to get perfect red lips
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Mode News
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants