3 min de lecture Société

Famille, sécurité routière, santé, chômage : ce qui change au 1er juillet

ÉCLAIRAGE - Les Français attaquent cet été avec plusieurs réformes : celles des allocations familiales, de l'aide à la complémentaire santé ou encore de la sécurité routière.

Une jeune femme prend un cours de conduite le 19 mars 2012 au Mans (illustration)
Une jeune femme prend un cours de conduite le 19 mars 2012 au Mans (illustration) Crédit : JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Allocations familiales calculées sur la base de leur revenu, légère augmentation des indemnités pour les demandeurs d'emploi, facilité d'accès aux soins avec la nouvelle aide à la complémentaire santé ou encore plus de prévention sur la route, dans les bâtiments et restaurants... Dès ce mercredi 1er juillet, les Français connaîtront des changements considérables dans leur quotidien.

Baisse des tarifs du gaz

Les tarifs réglementé du gaz vont baisser de 1,3%. Depuis le mois d'avril, les prix ne cessent de diminuer. En juin dernier, les prix avaient déjà reculer de 0,5% en moyenne pour 7,5 millions de foyers sont concernés par cette annonce. 

Calcul des allocations familiales sur la base des revenus

Il fallait jusqu'ici avoir deux enfants minimum pour pouvoir toucher les allocations familiales. Dès demain, ce seront les revenus des parents qui seront pris en considération. Une mesure qui se veut plus "juste", selon le gouvernement. Par exemple, pour une famille qui gagne plus de 6.000 euros net par mois, le montant des allocations familiales sera divisé par deux. Et au-dessus de 8.000 euros, celui-ci sera divisé par quatre. L'opposition critique vivement cette nouvelle réforme, qu'elle qualifie d'"atteinte à la politique familiale". Celle-ci toucherait alors près de 485.000 foyers en France.

Santé : réforme de l'ACS et du tiers payant

L'aide à la complémentaire santé qui s'adresse aux plus modestes connait également un changement important. Ce coup de pouce concernait plus d'1,2 million de personnes l'année dernière. Dès demain, les assurés devront choisir entre 10 différents contrats garantissant un panier de soins minimal. Ils ne seront également plus obligés d'avancer les frais pour se soigner. De quoi mettre en colère les médecins, qui fustigent ce nouveau bouleversement et lancent un appel à la "désobéissance civile".

Zéro verre d'alcool pour les conducteurs novices

À lire aussi
Des jeunes lors d'un entraînement de boxe (illustration) sport
Les infos de 12h30 - Les chèques vacances bientôt étendus aux activités sportives

Les jeunes conducteurs et mauvais élèves de la route qui repassent leur permis devront être vigilants quant à leur taux d'alcoolémie, revu à la baisse. Alors qu'il était de 0,5 g/l de sang, il sera dès demain de 0,2g/l de sang. Le taux 0 g/l n'a pas été envisagé pour éviter les "faux positifs" des conducteurs qui prennent des médicaments, dont certains peuvent être composés d'alcool. Attention, ceux et celles qui se feront prendre au volant avec taux supérieur perdront 6 points sur leur permis et devront s'acquitter d'une amende de 135 euros. 

Les oreillettes et kit mains-libres bannis. Les conversations téléphoniques devront se faire uniquement par haut-parleur pour les voitures et par casques pour les deux roues. Coût de l'infraction : une amende de 135 euros et 3 points de moins sur le permis de conduire.

Des tronçons à 80 km/h. Trois routes seront le terrain de nouvelles expérimentations : la RN7 sur 18km entre Valence et Crozes-Hermitage, la RN57 en Haute-Saône et la RN51 dans l'Yonne et la Nièvre. Les automobilistes n'y rouleront plus à 90 km/h mais à 80km/h. Tout ceci, pour plus de prévention et surtout, moins de morts sur les routes.

Nouveau seuil pour les travailleurs exposés à l'amiante

Bonne nouvelle pour les travailleurs exposés à l'amiante, responsable tous les ans de près de 5.000 maladies comme les cancers des poumons ou encore de la plèvre. Jusqu'ici, le seuil autorisé était de 100 fibres par litre. Début Juillet, la valeur limite d'exposition professionnelle sera dix fois moins élevée. Une urgence, lorsque l'on constate au travers d'une récente étude publiée par l'Institut national de recherche et de sécurité que le nombre de ces maladies ne cesse d'augmenter.

Restauration : les aliments allergènes signalés

Mieux vaut prévenir que guérir. Les aliments allergènes s'afficheront désormais sur les cartes des restaurants. Les restaurateurs ont pour obligation d'afficher sur leurs menus ou de mettre à disposition de leurs clients la présence de 14 substances provoquant des allergies ou des intolérances dans les denrées alimentaires. Les professionnels dans les cantines aussi, devront davantage alerter les consommateurs sur les différentes substances allergènes que compteront les plats proposés, au moyen d'un document officiel.

Allocations chômage : revalorisation pour les demandeurs d'emploi

Dès demain, les Français inscrits au fichier des demandeurs d'emploi verront leurs allocations revalorisées de 0,3%. 1,6 million de personnes seront concernées. Une augmentation qui touchera également l'allocation minimale et la partie fixe des allocations d'aide au retour à l'emploi. 

Hausse du prix des amendes en cas de mauvais stationnement

Les parkings seront facturés au quart d'heure. Les amendes pour stationnement gênant vont augmenter. Concrètement, un stationnement sur un passage piéton, un trottoir, ou une piste cyclable coûtera 135 euros. Jusqu'à présent l'amende s'élevait à 35 euros.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Santé Sécurité alimentaire
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants