1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. États-Unis : le mur anti-migrants pourrait nuire... aux papillons
1 min de lecture

États-Unis : le mur anti-migrants pourrait nuire... aux papillons

Le projet de mur de Donald Trump entre les États-Unis et le Mexique inquiète jusqu'aux défenseurs de l'environnement.... qui craignent pour le bien-être des papillons.

Un papillon Monarque
Un papillon Monarque
Crédit : YURI CORTEZ / AFP
États-Unis : le mur anti-migrants pourrait nuire... aux papillons
01:37
États-Unis : le mur anti-migrants pourrait nuire... aux papillons
01:37
Sophie Joussellin & Leia Hoarau

Au centre national des papillons, dans la ville de Mission au Texas, a été recréé sur un ancien champ d'oignons, un habitat naturel pour les insectes. 200 espèces de lépidoptères parmi lesquelles le monarque orange et noir, sont ainsi revenues. Et avec elles d'autres animaux : des coyotes, des lynx, des pécaris, des tatous et des tortues du Texas. 

La directrice du centre s'est rendue la semaine dernière à Washington pour alerter sur les conséquences probables sur la nature de la construction du mur. Elle s'est offusquée que les lois sur la protection de l'environnement aient été balayées d'un revers de main par le gouvernement. 

Selon les projets, un mur d'une cinquantaine de kilomètres devrait traverser la parcelle de terrain. Sa construction entraînera évidemment d'énormes travaux et l'arrachage d'arbres et de plantes par les bulldozers qui détruiront l'habitat de certains mammifères mais aussi des papillons et des oiseaux, 

Mais une fois la construction terminée, le mur continuera de nuire aux papillons. Il constituera un obstacle infranchissable pour les espèces qui volent bas. Les responsables du centre ont déposé plainte, sans beaucoup d'espoir. Ils pensent que leur demande ne sera traitée qu'après la construction du mur qui se fera, ils en sont sûrs, malgré la crise actuelle.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/