1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. État islamique : "Ma fille a été embrigadée par Daesh", témoigne une mère
1 min de lecture

État islamique : "Ma fille a été embrigadée par Daesh", témoigne une mère

REPLAY - REPLAY / TÉMOIGNAGE - "Ces gens là ils n'ont peur de rien", témoigne la mère d'une recrue de Daesh. Fragile, Sonia aurait pu participer à un attentat en France.

Le jihadiste francophone menace d'une attaque qui fera oublier le 11 septembre et les attentats de Paris
Le jihadiste francophone menace d'une attaque qui fera oublier le 11 septembre et les attentats de Paris
RTL Matin du 26 novembre 2015
01:33:57
État islamique : "Ma fille embrigadée par Daesh", témoigne une mère
01:53
Quand les communes négocient des tarifs de groupe pour les complémentaires santé
00:46
"Star Wars 7" : plus d'un quart des salariés dominés par le côté obscur de la force
01:34
Franck Antson & Édouard Nguyen

La mère de Sonia ne s'est rendue compte de rien. Sa fille, âgée de 29 ans, a été approchée par l'État islamique sur Internet. En septembre dernier, elle a été condamnée pour "apologie d'acte de terrorisme" pour avoir diffusé des messages terroristes de Daesh et appelé au jihad. Sonia a été violée et hospitalisée à la suite d'une tentative de suicide. Elle a perdu son emploi et a connu un problème d'alcoolisme.  

"Elle a connu un monsieur qu'elle a rencontré sur Internet. Il lui disait qu'il allait l'aider à la sortir de l'alcool. De jour en jour, il a commencé à l'embrigader. Elle n'obéissait qu'à lui. Elle s'est donc convertie" raconte la mère de Sonia impuissante. Elle raconte avoir été bouleversée quand elle l'a vue "habillée en niqab avec la posture du doigt d’allégeance et le bandeau de Daesh". Et c'était le déclic. 

"Ils leur disaient qu'ils allaient faire de l'aide humanitaire et qu'ils auraient un bel appartement", explique sa mère. Et si quelque chose arrivait, ils parlaient de paradis vert. La mère a donc signalé sa fille. "Dès qu'elle a entendu le nom de Abaaoud, elle a rapporté qu'il était dans ses contacts. Imaginez, qu'elle aurait fait partie de leur groupeCes gens-là ils n'ont peur de rien" conclue-t-elle. La jeune femme a même refusé de participer à un attentat à Marseille contre une synagogue. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/