3 min de lecture Daesh

État islamique : faut-il prévoir des frappes en Libye ?

REPLAY - Dimanche, à Rome, se tiendra une conférence internationale sur la Libye. Le pays, divisé en deux, va-t-il sortir de l'impasse ? Où va-t-il sombrer un peu plus dans l'anarchie et se jeter dans les bras de l'État Islamique ?

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
État islamique : faut-il prévoir des frappes en Libye ? Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont Journaliste RTL

Ce sera un rendez-vous diplomatique très important. Dimanche à Rome, une conférence internationale aura lieu pour tenter de sortir l'impasse en Libye ou l'État Islamique s'enracine jour après jour. Notre avenir commun va se jouer ce weekend au Bourget à la COP21 mais à plus court terme aussi à Rome. La Libye va-t-elle enfin sortir de l'impasse ? Où s'enfoncer encore dans le chaos et nous avec ? Le problème est simple. Depuis un an et demi, il n'y a plus un mais deux gouvernements en Libye. Deux camps se disputent le pouvoir. L'un à Tripoli, l'autre à 1200 kilomètres, à Tobrouk. Devinez qui s'est installé entre les deux ? L'État Islamique.
Pour certains Libyens exclus du jeu politique, se saisir du label de l'État Islamique est en train de devenir le meilleur moyen de protester. C'est ça l'engrenage. Pour l'instant, il y a un embryon d'État Islamique en Libye, 4 à 5.000 combattants mais ça recrute. L'État Islamique appelle désormais les candidats au jihad qui ont de plus en plus de mal à venir en Syrie et en Irak à les rejoindre en Libye, dans leur fief, le port de Syrte aux bords de la Méditerranée. On l'a vu l'État Islamique en Libye a déjà frappé en Tunisie. Les kamikazes de Tunis venaient de camp d’entraînements libyens.

Les Américains ont déjà frappé une fois

Le scénario noir, et qui est malheureusement réel, "c'est de voir un bateau de combattants de l'État Islamique, partir des côtes libyennes, pour aller attaquer des bateaux en Méditerranée. Ou accoster à Malte ou l'Italie" précise David Thomson, auteur de Les Français Djihadistes. "Ce scénario nous le redoutons depuis au moins un an", dit-on au ministère de la Défense.

La question qui se pose évidemment c'est de savoir s'il ne faut pas frapper l'État Islamique en Libye avant qu'il soit trop tard ? Alors, les Américains l'ont déjà fait une fois, mi-novembre, pour tuer le chef de l'État islamique. Multiplier les frappes, c'est la recommandation de certains experts militaires. Ce n'est pas la ligne du gouvernement français : "Si il y a des frappes ce sera sans nous, c'est aux pays arabes voisins d'agir", me disait un haut diplomate français en ajoutant, "de toutes façons, nos frappes seraient illégales".  Au passage, Paris tenait le même discours avant que la France ne participe à la guerre en Syrie.

À lire aussi
La police intervient sur les lieux d'une attaque au couteau à Melbourne le 9 novembre 2018 en Australie. Australie
VIDÉO - Melbourne : une cagnotte lancée pour le SDF qui a tenté d'arrêter l'assaillant

L'EI attend les frappes pour recruter

Attention, ces frappes, c'est exactement ce qu'attend l'État Islamique pour recruter et prospérer en Libye, nous avertit Virginie Collombier, l'une des meilleures spécialistes du pays. Elle travaille à l’Institut universitaire européen de Florence en Italie, à 700 km des côtes libyennes. Elle l'affirme : après avoir fait tomber Kadhafi, on n'a pas géré la suite. L'ONU tente de réconcilier les deux camps, les deux Libye mais c'est très compliqué. Il faut beaucoup de patience et de temps et... ce ne sont pas les vertus les plus répandues aujourd'hui.

Dimanche, à Rome, il y a une chance. On parle d'une ébauche d'accord depuis quelques jours, ça bouge mais, ce sont des Libyens qui se sentaient marginalisés par les négociations qui se sont mis d'accord, en catimini. Donc ce ne sont pas dirigeants qui devaient vraiment se mettre d'accord si vous me suivez. Je vous avais prévenu, c'est compliqué, ça prend du temps, de l’énergie. Mais, aussi comme cela, qu'on combat l'État Islamique et le terrorisme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Libye Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780778179
État islamique : faut-il prévoir des frappes en Libye ?
État islamique : faut-il prévoir des frappes en Libye ?
REPLAY - Dimanche, à Rome, se tiendra une conférence internationale sur la Libye. Le pays, divisé en deux, va-t-il sortir de l'impasse ? Où va-t-il sombrer un peu plus dans l'anarchie et se jeter dans les bras de l'État Islamique ?
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/etat-islamique-faut-il-prevoir-des-frappes-en-libye-7780778179
2015-12-08 09:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/o_wYzExmmxU9qrmiNJDCIg/330v220-2/online/image/2015/0827/7779520140_remi-sulmont.jpg