1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Et maintenant, qu'est-ce qui change ?
2 min de lecture

Et maintenant, qu'est-ce qui change ?

REPLAY - Après les élections régionales de dimanche, les quotidiens se demandent si les politiques ont entendu les Français.

Adeline François
Adeline François
Crédit : Romain Boé
Et maintenant, qu'est-ce qui change?
04:59
Adeline François

"Il faut que tout change pour que rien ne change." La phrase mythique prononcée par Alain Delon dans Le Guépard, le film de Visconti inspire toute la presse ce 15 décembre, après le second tour des élections régionales. Le pire qui puisse arriver serait en effet qu'il ne se passe rien et que la classe politique ne veuille, comme l'un des personnages du Guépard, "que tout change pour que rien ne change", écrit Anne Sinclair sur le site du Huffington Post.

"Avez-vous entendu le message des Français ?", interpelle Le Parisien-Aujourd’hui en France en une. "Maintenant il faut que ça bouge", écrit le journal. Sauf que dès lundi, note Stéphane Albouy, "la tentation semblait déjà grande chez certains de porter leur regard sur l'horizon présidentiel en oubliant les engagements de la veille." Et maintenant ?, se demande en une L'Humanité, qui déplore que le premier signal envoyé hier par l’exécutif ait été de ne pas donner de coup de pouce au SMIC.

"La droite à l'heure des comptes", titre Le Figaro. "Nicolas Sarkozy est bien l'homme du "ni ni" : ni opposant, ni pardon", ironise Raymond Couraud dans L'Alsace dans un édito intitulé "La nuit des petits canifs".

Le sport entre faucille et marteau

L'Équipe consacre une série de reportages au sport en Russie, après les révélations sur un dopage institutionnalisé. Le journal remonte au rôle des athlètes pendant la Guerre Froide, quand le sport devient une arme de propagande. Les Russes alors ont leur propre compétition, les "Spartakiades". La culture physique permet aux ouvriers d'être plus productifs et les clubs sont associés à des usines, comme le Lokomotiv Moscou des cheminots. Même le KGB a son club, le fameux Dynamo, face auquel les adversaires ne donnent jamais le meilleur d'eux mêmes pour le laisser gagner...

À lire aussi

En 1952, les soviétiques décident de participer à leur premier Jeux à Helsinki, pour faire la démonstration de leur suprématie. Les athlètes doivent même s'engager par écrit à gagner et s'ils reviennent sans médaille c'est le goulag. "Le scandale actuel, écrit jean Christophe Collin se trouve dans cette vision du sport dans laquelle s’inscrit toujours Vladimir Poutine".

"Elle" a 70 ans, et pas une ride

Le magazine féminin fête ses 70 bougies avec un numéro collector de 400 pages. En couverture, les photos de 14 stars du cinéma français dont Catherine Deneuve, Isabelle Adjani et Emmanuelle Béart, ces femmes qui traversent le temps et qui n'ont pas changé. Elle revient sur 70 ans de "combats gagnés" en faveur des droits des femmes et interroge "sur ce qu'il reste encore à faire". 

Mais le plus amusant c'est de se replonger dans le Elle d'il y a 70 ans. À l'époque, le magazine s'était amusé à imaginer la femme de l'an 2000, avec plus ou moins de flair : la grossesse sera contrôlée, chaque femme aura le nombre d'enfant qu'elle désir, la nourriture sera préfabriquée et congelée, la télévision sera en couleur et en relief et reliée à un téléphone. Le journaliste de ce numéro d'octobre 1949 imaginait aussi qu'en l'an 2000 on aurait l'égalité totale de l'homme et de la femme. C'est vrai seulement dans les hôtels de région et c'est déjà pas mal !

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/