1 min de lecture Croix-Rouge

Épinglée sur le temps de travail, la Croix-Rouge licencie son directeur

Moins d'une semaine après les révélations sur les quelques 3.800 infractions au Code du travail de la Croix-Rouge, l'association a remercié son directeur général Stéphane Mantion.

Le directeur général Stéphane Mantion (à gauche), et le président Jean-Jacques Eledjam de la Croix-Rouge le 9 septembre 2013. (archives)
Le directeur général Stéphane Mantion (à gauche), et le président Jean-Jacques Eledjam de la Croix-Rouge le 9 septembre 2013. (archives) Crédit : JACQUES DEMARTHON / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Il n'aura pas fallu longtemps avant que les têtes ne tombent à la Croix-Rouge après les révélations du Parisien la semaine dernière sur les soucis de l'organisation avec l'Inspection du Travail. Enfin une seule en réalité, celle du directeur général Stéphane Mantion, qui paye les pots cassés des 3.800 infractions au Code du travail qui pourraient coûter jusqu'à 11 millions d'euros d'amende et de compensations des heures supplémentaires abusives.

Toujours selon Le Parisien, la Croix-Rouge française aurait remercié le directeur général, l'annonçant de façon détournée à la direction via un mail envoyé vendredi soir 5 juin : "Anne Burlot-Bourdil, directrice déléguée à la coordination et aux organisations assurera à compter de ce soir et en raison de l’absence de Stéphane Mantion l’intérim de la direction générale".

La Croix-Rouge confrontée à des difficultés financières

Un départ qui pourrait être officialisé dès mardi lors d'une assemblée du personnel convoquée par le président Jean-Jacques Eledjam, et être effectif fin juillet affirme le site du quotidien qui précise que Stéphane Mantion pourrait rejoindre le ministère de la Santé. Il s'agit du cinquième directeur limogé dans les mois qui ont suivi l'arrivée de la nouvelle équipe dirigeante en juin 2013 rappelle le journal.

Confrontée à de fortes difficultés financières, le bilan financier de l'année 2014 affichant environ 5 millions d'euros de déficit, la Croix-Rouge ne pourra pas payer les 11 millions d'euros qu'elle doit. Lundi dernier, la future remplaçante de Stéphane Mantion affirmait à la radio que l'association n'avait pas cette somme et demandait l'aide du gouvernement. Selon Le Parisien, le ministère du Travail aurait accepté un rendez-vous.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Croix-Rouge Heures supplémentaires Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants