1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Environnement : l'encyclique du Pape "ne culpabilise pas mais responsabilise", estime Nicolas Hulot
1 min de lecture

Environnement : l'encyclique du Pape "ne culpabilise pas mais responsabilise", estime Nicolas Hulot

REPLAY / INVITÉ RTL - L'envoyé spécial pour le climat de François Hollande apprécie le texte sur l'écologie publié par le pape François.

Nicolas Hulot le 3 novembre 2015
Nicolas Hulot le 3 novembre 2015
Crédit : AFP / Kenzo Tribouillard
Environnement : l'encyclique du Pape "ne culpabilise pas mais responsabilise", estime Nicolas Hulot
04:29
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Le pape François Ier publie le premier encyclique consacré à l'écologie. Un texte dans lequel il évoque la nécessité pour les pays développés d'accepter une décroissance pour aider les pauvres et qui accuse l'homme d'être le responsable du réchauffement climatique. "C'est un texte qui scelle un constat, qui donne ses lettres de noblesse à l'écologie et qui place l'enjeu écologique comme un enjeu majeur, supérieur et humaniste (...) Il rejoint les constats des scientifiques. Il invite à être courageux (...) Il fait une critique du système qui nous a amené là", estime Nicolas Hulot, envoyé spécial pour le climat de François Hollande.

Selon lui, le texte du Pape "ne culpabilise pas mais responsabilise". Alors qu'il a engagé depuis plusieurs mois "un dialogue répété et construit" avec le Vatican, Nicolas Hulot explique sa surprise de voir que les Églises, "qui se disent expertes en humanité", restent silencieuses sur les questions écologiques. A quelques mois de la conférence sur le climat qui se tiendra à Paris, Nicolas Hulot espère que ce texte donnera une impulsion positive : "Compte tenu de la difficulté de mettre au diapason 195 États, je prends comme providentielle cette participation de l'Église catholique". 

Le candidat à la primaire EELV pour la présidentielle 2012 "espère" désormais voir d'autres confessions réaliser la même démarche. "Si la politique ne reprend pas la main, le monde ira dans le mur (...) Il faut que le politique précède l'économie. Ce n'est pas un sujet de gauche ou de droite mais humaniste, ajoute-t-il. Ce texte est important. Il y a des vérités et une feuille de route pour éclairer le chemin pour une deuxième étape de l'aventure humaine".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/