1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Biodiversité : Tromelin, l'île aux esclaves devenue l'île aux oiseaux
2 min de lecture

Biodiversité : Tromelin, l'île aux esclaves devenue l'île aux oiseaux

L'île Tromelin, au nord de la Réunion, était un lieu maudit de l’esclavage. Elle est devenue le symbole de la biodiversité retrouvée.

L'île Tromelin dans l'Océan Indien, en avril 2013
L'île Tromelin dans l'Océan Indien, en avril 2013
Crédit : RICHARD BOUHET / AFP
Biodiversité : Tromelin, l'île aux esclaves devenue l'île aux oiseaux
03:14
Isabelle Choquet

Direction la petite île Tromelin. Un confetti français perdu dans l’océan Indien, à peine un kilomètre carré de terre à 560 kilomètres au nord de la Réunion. Ce caillou fait partie des îles Éparses, l’un des cinq districts des Terres australes et antarctiques françaises. C'était un lieu maudit de l’esclavage. Il est devenu le symbole de la biodiversité retrouvée. Le Journal du Dimanche s’y est arrêté, à l’occasion de la sortie d’un livre d’Olivier Poivre d’Arvor.

L’île Tromelin, c’est de l’histoire et c’est toute une histoire. Nous sommes le 31 juillet 1761. L’Utile, un navire français, fait naufrage avec près de 300 personnes à bord et il s'échoue sur l'ile Tromelin. Parmi les naufragés, il y a 160 esclaves venus de Madagascar. Le commandant de L’Utile, Jean de La Fargue, les a enchaînés dans la cale, beaucoup mourront noyés. Et les survivants n'auront pas beaucoup plus de chance.

Après le naufrage, un bateau de secours est construit grâce aux débris de L’Utile, mais les esclaves ne sont pas embarqués. Environ 80 personnes, dont des femmes et des enfants regarderont partir les "Blancs". Leur seul espoir, bien mince, c'est la promesse du second Castellan du Vernet qui assure qu'il reviendra les chercher. En attendant, les voilà  seuls sur cet îlot désert, balayé par les alizés. "Quand on pose le pied à Tromelin", écrit Olivier Poivre d’Arvor, "on a ce sentiment très fort d’une île qui pourrait disparaître à tout moment", .

Bloqués 14 ans

Les naufragés y ont survécu pendant quinze ans. Ils se sont nourris d’oiseaux, d’œufs et de tortues, ils ont bu l'eau d'un puits, de l'eau saumâtre. Ils ont construit des bâtiments avec des blocs de corail. Ils ont utilisé le fer, le cuivre et le plomb de L’Utile pour façonner des outils. Avec le silex des mises à feu des pistolets, ils ont fait du feu. Bref, ils se sont adaptés. Un pied de nez à ceux qui les avaient traités comme des sous-hommes.

À écouter aussi

Le second Castellan du Vernet ne les a pas oubliés mais il mettra quatorze ans à convaincre les autorités de retourner à Tromelin. Après trois échecs, un navire atteint enfin l’île en novembre 1776. L'équipage découvre sept femmes et un enfant de 8 mois. Un épisode honteux qui est longtemps resté caché.

L'île aux oiseaux

À l'époque, Tromelin, c'était l'île aux oiseaux. Mais après le naufrage de l'Utile, peu à peu ils ont tous disparu. En cause ? Les rats, débarqués en même temps que les hommes. Les oiseaux des îles océaniques ne savent pas ce que c'est qu'un prédateur, ils ne s’envolent pas quand il y a un danger et ils ne cachent pas leurs œufs. Bref, ça  a été un carnage. Il a fallu une campagne de dératisation en 2005 pour que les oiseaux reviennent sur l'ile Tromelin.

Aujourd'hui près de 3.000 couples y nichent : la sterne fuligineuse, les fous masqués, les fous à pieds rouges, le noddi à bec grêle, le puffin du Pacifique. "C’est allé beaucoup plus vite que ce qu’on avait imaginéé, dit un spécialiste qui ose un parallèle entre les deux histoires de Tromelin. "Chez les oiseaux comme chez les hommes, il y a des marginaux", dit-il. "Les oiseaux marins se reproduisent toujours à l’endroit où ils sont nés, sauf quelques audacieux qui sont revenus à Tromelin après la dératisation et qui ont permis la recolonisation. Cela devrait nous apprendre que la diversité nous sauve."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/