1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Entre 22.000 et 25.000" éleveurs au bord du dépôt de bilan selon Le Foll
2 min de lecture

"Entre 22.000 et 25.000" éleveurs au bord du dépôt de bilan selon Le Foll

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Des agriculteurs bloquent une partie de la N12 dans les Yvelines, le 21 novembre 2013.
Des agriculteurs bloquent une partie de la N12 dans les Yvelines, le 21 novembre 2013.
Crédit : AFP / MARTIN BUREAU
Les auditeurs ont la parole du 17/07/2015
36:16

"Entre 22.000 et 25.000" éleveurs au bord du dépôt de bilan selon Le Foll

"Entre 22 et 25.000" exploitations d'élevage, soit 10% du total, "sont cet été au bord du dépôt de bilan", affirme le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll dans Le Parisien/Aujourd'hui en France.
  
En avançant ces chiffres "collectés département par département" par ses services, le ministre insiste sur "l'urgence" à traiter "trois crises, bovine, porcine et laitière, (qui) se conjuguent".
  
"Près de 10% des exploitations d'élevage, soit entre 22 et 25.000, sont cet été au bord du dépôt de bilan", avance Stéphane Le Foll. "Dans la crise actuelle, chacun est responsable, du consommateur à l'élu local, qui doit privilégier les produits français dans la restauration collective", insiste-t-il.
  
Il rappelle aussi qu'en juin, "tous les acteurs se sont engagés à augmenter les tarifs et à répercuter cette sur les producteurs".
  
Les éleveurs ont multiplié les actions ces dernières semaines, dans l'Ouest notamment, pour protester contre l'absence de remontées des prix de leurs productions. Une conférence agricole a été organisée hier au Sénat pour envisager les mesures d'urgence en faveur des éleveurs.


Invité de RTL MIDI : Matthieu Herguais, vice-président des Jeunes Agriculteurs Pays-de-la-Loire.

La rédaction vous recommande

Êtes-vous prêt à travailler 39 heures pour sauver des emplois ?

Le constructeur automobile Smart France propose un accord d'entreprise qui consiste à passer de 35 à 39heures par semaine. L'objectif : réduire le coût horaire du travail de 6 % et augmenter la compétitivité du site.

La direction prévoit une augmentation de 120 € brut/mois et une prime annuelle unique de 1 000 € pour toutes les catégories socio-professionnelles. L'effort demandé touche aussi les cadres et les Etam (employés, techniciens et agents de maîtrise).

Pour faire aboutir la négociation, la direction met aussi dans la balance un plan d'embauches de 50 personnes sur trois ans qui profiterait en priorité aux 150 intérimaires actuellement sous contrat.


Êtes-vous prêt à travailler 39 heures pour sauver des emplois ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Sondage
Êtes-vous prêt à travailler 39 heures pour sauver des emplois ?*

Les conseils pour éviter les cambriolages

Vous êtes peut-être à quelques heures du départ vers la route des vacances, en train de remplir vos valises, tout installer dans votre voiture ou votre caravane.

Mais pour partir l'esprit tranquille et profiter de ce repos, quelques règles de prudence s'imposent pour ne pas retrouver son logement cambriolé.

Invité des "Auditeurs ont la parole" à 13h30 :
Christophe Soullez, responsable de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. Il répondra à toutes vos questions.

La rédaction vous recommande

Nous attendons vos commentaires et vos avis.

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/