2 min de lecture Pédophilie

Pédophilie : en rassemblant les prêtres de Lyon, le cardinal Barbarin "veut montrer qu'il n'est pas seul", selon Christian Terras

REPLAY / INVITÉ RTL - Fragilisé par les enquêtes sur des faits de pédophilie dans le diocèse de Lyon, le cardinal Barbarin a réuni les prêtres de l'évêché ce lundi. Une opération de communication, selon un spécialiste de l'Église.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
L'invité de RTL Soir du 25/04/16 Crédit Image : SIPA | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et La rédaction numérique de RTL

À l'appel du cardinal Barbarin, près de 150 prêtres du diocèse de Lyon se sont rassemblés ce lundi après-midi, à huis clos, en banlieue lyonnaise. Au cœur du scandale de pédophilie dans l'Église révélé par plusieurs témoignages ces dernières semaines, l'archevêque de Lyon voulait faire le "point sur les affaires en cours" et parler des "orientations nouvelles". Il a reconnu "des erreurs" dans la "gestion et la nomination de certains prêtres". 

Christian Terras, fondateur et rédacteur en chef de la revue lyonnaise chrétienne et critique Golias juge qu'il s'agit d'"une opération de communication". Selon lui, "le cardinal très esseulé aujourd'hui même au sein de l'épiscopat a besoin de montrer qu'il n'est pas seul et qu'il tient sa base". Pour le cardinal Barbarin, il s'agit aussi de prendre la température sur le "divorce entre la base catholique du diocèse et son chef". 

"Des jours difficiles" à venir pour le cardinal

Philippe Barbarin n'a invité qu'un tiers des prêtres du diocèse à cette réunion. Pour Christian Terras, c'est le signe qu'il a voulu "éviter un flop" car beaucoup de membres du clergé ne le suivent pas et n'auraient pas répondu présents. Le spécialiste de l'institution catholique espère que cet événement "débouchera sur des mesures concrètes", autres que celles annoncées il y a deux semaines par la conférence épiscopale pour lutter contre la pédophilie. 

Christian Terras regrette que "l'opinion publique catholique soit tenue à l'écart", une négligence qui constitue une "grande défaillance" de la part du cardinal Barbarin. Le spécialiste prédit des jours difficiles pour le primat des Gaules. "Si d'autres révélations de pédophilie venaient à jour, elles rendraient sa situation intenable". Le cardinal est visé par plusieurs plaintes pour non-dénonciation d'agressions sexuelles, des accusations qu'il nie vigoureusement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Philippe Barbarin Église
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants