1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. En colère, des centaines d'éleveurs manifestent près de Caen
2 min de lecture

En colère, des centaines d'éleveurs manifestent près de Caen

Les agriculteurs estiment que les trop faibles prix de la viande ne leur permettent pas de couvrir leurs coûts de production.

Des agriculteurs en colère bloquent les routes pour manifester contre la faiblesse des prix de leurs produits.
Des agriculteurs en colère bloquent les routes pour manifester contre la faiblesse des prix de leurs produits.
Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le président a beau les soutenir, leur colère ne s'apaise pas. Au lendemain d'une intervention de François Hollande, lançant un appel à la grande distribution afin d'améliorer la rémunération des éleveurs, des centaines d'entre eux manifestaient ce dimanche 19 juillet près de Caen contre la faiblesse des prix de leurs produits et la "situation très tendue" du monde agricole. "Agriculteurs en colère", "Vous nous laissez mourir, "Le Foll t'es où ?" pouvait-on lire sur des banderoles accrochées aux tracteurs.

Les manifestants, venus à bord d'environ 150 tracteurs et engins agricoles, dont les bennes étaient notamment remplies de fumier ou de gravats, s'étaient donné rendez-vous en début d'après-midi à Fontenay-le-Pesnel, à l'ouest de Caen. Ils prévoyaient par la suite de mener des actions dans la région de Caen. "On est déjà 150 tracteurs et ça n'arrête pas d'arriver. C'est une des plus grosses mobilisations dans le Calvados de ces dernières années", s'est félicité Sébastien Debieu, secrétaire général de la FDSEA du Calvados, auprès de l'AFP. "On veut que (le ministre de l'Agriculture Stéphane) Le Foll vienne en préfecture, à Caen, pour qu'on trouve des solutions pour les trésoreries des exploitations", a-t-il ajouté.

L'État dominé par la grande distribution ?

Les agriculteurs, qui protestent dans toute la France depuis plusieurs semaines, estiment que les trop faibles prix de la viande, de porc comme de bœuf, ne leur permettent pas de couvrir leurs coûts de production. "La situation se dégrade de jour en jour", selon Jean-Yves Heurtin, président de la FDSEA du Calvados, lui-même éleveur de bovins. "On avait mis beaucoup d'espoir sur la table ronde du 17 juin", à l'issue de laquelle les acteurs de la filière (transformateurs, grande distribution) s'étaient engagés à augmenter les prix de la viande payée aux éleveurs.

"Mais ces acteurs ne respectent pas les accords", a-t-il ajouté. Si les prix ont augmenté dans certaines grandes surfaces, "on ne retrouve pas cette augmentation dans les prix payés à l'éleveur", déplore-t-il. Mais pour ce dernier, "on sent que l’État est dominé par la grande distribution et n'a pas les moyens pour (lui) imposer une politique des prix". "Il faut que (le ministre Stéphane) Le Foll reprenne la main" pour faire respecter les accords, a affirmé Sébastien Debieu.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

 

 

 

À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.