1 min de lecture Histoire

En 1989, le mur de Berlin tombe et l'histoire se réécrit

En une seule nuit, la capitale allemande réécrit son histoire avec la chute de son rideau de fer qui la séparait en deux.

>
En 1989, le mur de Berlin tombe et l'histoire se réécrit Crédit Image : WALLIS/SIPA | Crédit Média : Jean-Alphonse Richard | Durée : | Date :
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard Journaliste RTL

En 1989, 800.000 personnes sur les Champs-Elysées. 6.000 figurants pour un défilé fantastique et baroque. Paris et la France fêtent le Bicentenaire de la Révolution Française. L'histoire se rappelle à notre bon souvenir. Mais personne n'a senti son souffle venu d'Allemagne. Personne ne sait vraiment ce qui se passe ce 9 novembre entre la RFA et la RDA. L'histoire court plus vite que les reporters.

Aucun tension autour du mur de la honte bâti dans la nuit du 12 au 13 août 1961 par Berlin Est. Un rideau de fer entre le monde communiste et l'Occident. Les heures passent et partout, tout au long de ses 300 miradors, il s’effrite sous les coups de pioche. Devant la Bohlomer Strasse, les gardes est-allemands, 14.000 soldats et 600 chiens policiers ont disparu. Ils ne sont plus que des ombres. Pas un seul coup de feu et la rumeur apaisée d'une liberté reprise. La nuit berlinoise va durer des jours et des jours. Et ne jamais cesser.

Le vieux monde s'écroule

C'est une démolition de velours qui se joue en Allemagne. Encore plus forte que l'image, cinq mois plus tôt, de cet homme seul, place Tienanmen à Pékin, face à une colonne de chars. À Berlin, ce sont des centaines de milliers de personnes. En Coccinelle côté Ouest, en Trabant côté Est, qui ont afflué vers le mur. Check Point Charlie, le poste frontière névralgique entre les deux mondes, devient le cœur battant de toute la planète. Un vieux monsieur a posé ici son violoncelle. On ne sait pas qui il est mais la foule afflue.

Il s'appelle Mstislav Rostropovitch. L'un des plus grands musiciens du monde. L'un des plus célèbre dissidents russes. Il joue et il est heureux car à 62 ans, il sait qu'il pourra bientôt rentrer chez lui. Le président Helmut Kohl est rentré précipitamment d'un voyage en Pologne. L'Amérique est incrédule. François Mitterrand surpris. Le vieux monde semblait éternel. En une seule nuit, Berlin venait de réécrire toute son histoire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Histoire Mur de Berlin International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants