2 min de lecture Énergie

Électricité : des associations vont déposer un recours contre la hausse des tarifs

La hausse des tarifs de l'électricité de 5,9% à partir du 1er juin fait l'objet de nombreuses contestations. L'UFC-Que Choisir et la CLCV vont déposer un recours devant le Conseil d'État pour faire annuler cette mesure qu'ils jugent "illégale".

Une facture EDF et une ampoule (illustration)
Une facture EDF et une ampoule (illustration) Crédit : DENIS CHARLET / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Elles dénoncent une mesure "illégale, infondée et injuste". Des associations de consommateurs, parmi lesquelles CLCV et l'UFC-Que Choisir, ont l'intention de déposer un recours devant le Conseil d'État contre la hausse des tarifs de l'électricité, qui avait été reportée en pleine crise des "gilets jaunes" à juin 2019. 

Cette montée des prix de 5,9% a été confirmée ce mardi 14 mai par le directeur financier d'EDF et devrait concerner - dès le 1er juin - les 25 millions d'abonnés aux tarifs réglementés, qui paieront en moyenne 85 euros supplémentaires par an. À l'origine, la mesure sur le point d'entrer en vigueur avait été proposée au gouvernement par la Commission de régulation de l’énergie. 

Selon les associations, cette hausse controversée serait injustifiée et illégale. Interrogé par Franceinfo, François Carlier, le président de la CLCV, explique : "la moitié des 5,9% d'augmentation sont des coûts d'EDF (...). L'autre moitié n'a rien à voir avec l'augmentation des coûts. C'est simplement que les opérateurs alternatifs (...) deviennent trop nombreux. Comme ils ont des problèmes d'accès au nucléaire, leurs coûts augmentent. Et comme il faut absolument faire vivre la concurrence, il faut absolument que le marché, que la concurrence survive.". Ce qui, d'après le président, justifierait en partie les nouveaux tarifs, destinés à "sauver la concurrence". 

Le gouvernement aurait été "piégé" par la Commission

À lire aussi
L'EPR de Flamanville devait commencer à produire de l'électricité en 2012 nucléaire
EPR de Flamanville : pourquoi le même réacteur fonctionne très bien en Chine

Mais François Carlier en est conscient, malgré un référé visant à accélérer le traitement du litige, "ça prendra 12 à 18 mois pour avoir une décision", précise-t-il encore dans la suite de l'entretien, espérant néanmoins "obtenir gain de cause", pour qu'un "rattrapage à la baisse" soit fait par la suite. 

"Je pense que le gouvernement s'est senti un peu piégé par l'avis de la Commission de régulation de l'énergie (...) Nous, on va aller devant le juge. C'est le Conseil d'État qui va décider et qui sera le juge de paix", conclut le délégué général de CLCV. Le ministre de l'Écologie François de Rugy avait annoncé en le 26 avril dernier qu'il souhaitait qu'un nouveau mode de calcul des tarifs réglementés soit mis en place. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Énergie Électricité Tarifs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797633884
Électricité : des associations vont déposer un recours contre la hausse des tarifs
Électricité : des associations vont déposer un recours contre la hausse des tarifs
La hausse des tarifs de l'électricité de 5,9% à partir du 1er juin fait l'objet de nombreuses contestations. L'UFC-Que Choisir et la CLCV vont déposer un recours devant le Conseil d'État pour faire annuler cette mesure qu'ils jugent "illégale".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/electricite-des-associations-vont-deposer-un-recours-contre-la-hausse-des-tarifs-7797633884
2019-05-15 12:23:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ZnDLdgwdoK5HsHkgX77nfw/330v220-2/online/image/2019/0515/7797634311_000-par7610433.jpg