1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Éducation : le niveau en orthographe des élèves français est en chute libre
1 min de lecture

Éducation : le niveau en orthographe des élèves français est en chute libre

Une étude publiée mercredi 9 novembre par le ministère de l'Éducation nationale met en évidence un niveau inquiétant des écoliers français en orthographe.

Une salle de classe (illustration)
Une salle de classe (illustration)
Crédit : DAMIEN MEYER / AFP
Philippe Peyre & AFP

Les écoliers français sont des cancres en orthographe. C'est le constat de l'étude publiée mercredi 9 novembre par le ministère de l'Éducation nationale qui, à plusieurs années d'écart, fait plancher les élèves sur la même dictée. 

Le texte, qui date de 1987, a été dicté en 2015 à des élèves de CM2 et les résultats sont assez inquiétants. Les écoliers ont fait en moyenne 17,8 erreurs alors qu'ils n'en faisaient que 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987. Une tendance qui illustre bien que, non seulement les résultats ne s'améliorent pas, mais ils s'empirent. La Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP), qui pilote cette étude, a identifié que l'essentiel des difficultés provient de la non-application des règles grammaticales, comme, par exemple, l'accord entre le sujet et le verbe.

Un niveau qui se détériore quel que soit le milieu social

"Les différences de niveau restent très marquées par l'origine sociale des élèves, le nombre d'erreurs moyen étant plus faible chez les élèves issus d'un milieu social plus favorisé", indique l'étude. Mais l'orthographe des élèves de tous les milieux sociaux se détériore. Car les enfants de "cadres et professions intellectuelles supérieures" font en moyenne deux fois plus d'erreurs en 2015 (13,2) qu'en 2007 (6,6). De même pour les enfants d'ouvriers qui font, eux, en moyenne 19,2 erreurs en 2015 contre 17,4 en 2007. 

En réaction à cette étude, la ministre de l'Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, s'est montrée rassurante : "Cette évaluation porte sur des enfants qui ont commencé leur école primaire en 2010, avant l'entrée en vigueur des nouveaux programmes de français en cette rentrée 2016", a-t-elle avancé. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/