1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. EasyJet : pourquoi des pilotes français protestent contre la compagnie aérienne
2 min de lecture

EasyJet : pourquoi des pilotes français protestent contre la compagnie aérienne

ÉCLAIRAGE - Dans une lettre ouverte, le Syndicat National des Pilotes de Ligne dénonce une cadence infernale, poussant les équipages à aller au-delà de leurs propres limites.

La compagnie lowcost EasyJet (image d'illustration)
La compagnie lowcost EasyJet (image d'illustration)
Crédit : AFP / FABRICE COFFRINI
Amélie James

Chaque année, 17 millions de passagers sont acheminés vers les quatre coins du monde par la compagnie aérienne EasyJet. Lancée en juillet 2015, cette compagnie britannique apparaît comme la compagnie aérienne low cost préférée des Français.

Seulement, voilà, si les passagers se disent en moyenne satisfaits, l'engouement n'est pas le même du côté des employés, et plus particulièrement du côté des pilotes d'avions. Dans une lettre ouverte, le SNPL (Syndicat National des Pilotes de Ligne) tire la sonnette d'alarme. En cause, un programme de vol jugé irréaliste et qui va à l'encontre de la sécurité des passagers et des équipages. Les pilotes dénoncent ainsi une cadence infernale, les poussant à aller au-delà de leurs propres limites.

"Il est irréaliste de maximiser les journées à la limite des heures légales", notent les représentants du SNPL. Selon eux, la compagnie programme un nombre de vols qu'elle est incapable d'assumer à cause du manque de personnel. Arrivés à destination, les équipages se retrouveraient incapables de prendre en charge des passagers pour un vol supplémentaire. Conséquence, le temps de trouver des remplaçants, de nombreux vols auraient été retardés voire annulés en juillet dernier. 

Un mauvais climat social

Dans un article publié ce lundi 14 août, le journal Les Échos évoque la possibilité qu'il s'agisse d'une méconnaissance de la législation française. Le temps de travail d'un pilote britannique étant légalement supérieur à celui d'un pilote français.

À lire aussi

En plus de ce rythme infernal, les pilotes dénoncent un mauvais climat social. Alors qu'ils ont rejoint l'entreprise avec un esprit de startuper, ils expliquent se retrouver démunis et dépassés face à de nombreux dysfonctionnements. "Les employés subissent chaque mois des erreurs de paie multiples. (...) plus de 500.000 euros d’impayés ont dû être récupérés avec l’aide des représentants syndicaux pour les seuls personnels basés en France", s'insurge le syndicat. 

La compagnie mène un dialogue constructif et continu avec les syndicats.

La direction de EasyJet

De son côté, la direction d'EasyJet a confié avoir pris connaissance de cette lettre ouverte. Dans un communiqué, elle s'étonne de cette initiative, notifiant que la compagnie "mène un dialogue constructif et continu avec les syndicats". La compagnie aérienne se défend en affirmant que les mesures de sécurité sont respectées. Selon elle, le taux de vols retardés n'excède pas "0,8%".

"EasyJet a investi significativement cette année dans l’embauche de membres d’équipages supplémentaires. Par ailleurs, EasyJet continue de travailler avec le contrôle aérien en Europe pour répondre aux problèmes de congestion" conclu la direction dans son communiqué. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/