1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Drague : les normes de séduction sexistes perdurent, selon une étude
1 min de lecture

Drague : les normes de séduction sexistes perdurent, selon une étude

Selon un sondage Ifop, 9 femmes sur 10 préfèrent que les hommes fassent le premier pas en terme de drague. D'autres normes de séduction sont, elles aussi, encore bien ancrées dans les mentalités.

Comment draguer à la plage ?
Comment draguer à la plage ?
micro générique
La Rédaction RTL

Les codes en termes de drague évoluent au fil des années. Pourtant, certaines idées restent bien ancrées. Notamment concernant le fameux "premier pas". Selon une étude Ifop réalisé pour Love Advisor,, neuf femmes sur dix préfèrent que celui-ci soit à l'initiative des hommes. 

C'est auprès d'un échantillon de 1.001 femmes âgées de 18 ans et plus et résidant en France métropolitaine, que cette étude a été réalisée. Elle montre alors que les Françaises s'affranchissent petit à petit des idées reçues. Désormais, 77% d'entre elles trouvent normal qu'une femme soit à l'initiative d'un rendez-vous. Soit 7% de plus qu'en 1994

"Cette évolution ne doit toutefois pas masquer les disparités qui émaillent l’opinion féminine. On constate ainsi un écart générationnel et social. Les trentenaires adhèrent davantage à la prise d’initiative féminine (84%) que leurs aînées ou que les plus jeunes, généralement plus timides car moins expérimentées (72%)", nuancent les auteurs de ce rapport.

La peur de passer pour une "fille facile"

Il existe diverses raisons pour lesquelles les femmes n'ont jamais dragué ou osé aborder un hommes en première. Pour 49% d'entre elles, il s'agit d'un manque de confiance en elles et de timidité. La peur d'être rejetée est également très présente : elle concerne 42% de ces femmes. Enfin, à 35%, il s'agit de la peur de passer pour ce qu'on appelle communément une "fille facile"

À lire aussi

Pour Louise Jussian, de l’Ifop, "cette étude nous révèle en effet que les normes de séduction sexistes sont encore ancrées dans l’imaginaire, y compris féminin. La 'séduction à la française' incarnée dans les règles de galanterie semble encore occuper une grande place dans les représentations associées à la séduction, notamment dans les rapports hétérosexuels" affirme t-elle auprès du Huffington Post

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/