1 min de lecture Islamiste

Dix détenus islamistes évacués de la prison de Fleury-Mérogis

L’administration pénitentiaire craint une "tentative de structuration en réseau" et a donc dispersé les prisonniers dans d'autres prisons.

Un surveillant de prison à Fleury-Mérogis le 31 octobre 2013 (archives)
Un surveillant de prison à Fleury-Mérogis le 31 octobre 2013 (archives) Crédit : AFP / ERIC FEFERBERG
Marie de Fournas

La prison où est incarcéré Salah Abdeslam, l'homme soupçonné d'être le logisticien des attentats du 13 novembre, est sous tension. En juillet, selon une information du JDD, dix prisonniers islamistes ont été dispersés dans d'autres prisons de région parisienne. Le service de renseignement de l'administration pénitentiaire aurait diagnostiqué une "tentative de structuration en réseau". Les détenus, tous surveillés pour radicalisation ou en voie de radicalisation violente, ont été identifiés comme étant "des meneurs" de ce "réseau".

"Nous avons aussitôt décidé de les déplacer dans d'autres établissements", a confié au JDD un porte-parole de l'administration pénitentiaire. L'administration ne confirme pas les "buts éventuels" du groupe, jugé dangereux. Un porte-parole dément même tout "projet élaboré de mutinerie" ou même "de prise de contrôle d'un quartier" au sein de la plus grande prison d'Europe.

Pas de projet lié à Salah Abdeslam

Selon l'administration, ce groupe de détenus n'avait "ni lien ni projet" particulièrement lié à Salah Abdeslam. "Aucun contact n'est possible avec lui", a assuré l'administration au journal. Après cette évacuation, une note pour la surveillance des détenus radicaux, a été rédigée à l'attention de tous les centres de détention français. Cette note, révélée par Le Figaro samedi 20 août, évoque les mesures à prendre et insiste sur la nécessité de respecter une "logique de dispersion", comme celle opérée à Fleury-Mérogis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islamiste Prisonniers islamistes Prisons
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants