1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. "Charlie Coulibaly" : Dieudonné placé en garde à vue pour apologie du terrorisme
2 min de lecture

"Charlie Coulibaly" : Dieudonné placé en garde à vue pour apologie du terrorisme

Le polémiste a été interpellé puis placé en garde à vue mercredi dans le cadre de l'enquête pour apologie du terrorisme ouverte par le parquet de Paris après la publication d'un message dans lequel il estimait se sentir "Charlie Coulibaly" sur son compte Facebook dimanche.

Dieudonné à Paris, le 13 décembre 2013.
Dieudonné à Paris, le 13 décembre 2013.
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Benjamin Hue & AFP

Le polémiste Dieudonné a été placé mercredi en garde à vue à Paris dans le cadre d'une enquête pour "apologie du terrorisme". Le parquet de Paris avait ouvert cette enquête lundi après que Dieudonné avait déclaré "je me sens Charlie Coulibaly", dimanche, au sortir de la marche républicaine, en référence aux attentats ayant visé Charlie Hebdo et un supermarché juif, où Amédy Coulibaly avait pris des clients en otages. Quatre d'entre eux ont été tués.

Il avait ironisé sur le slogan de soutien à "Charlie Hebdo"

Dans sa déclaration sur Facebook, qui a ensuite été supprimée, Dieudonné avait assuré avoir participé à la manifestation historique dimanche en hommage aux victimes du terrorisme, tout en la tournant en dérision, la qualifiant d'"instant magique comparable au big-bang", "comparable au couronnement de Vercingétorix". 

"Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly", avait-il ajouté, détournant le slogan de soutien à Charlie Hebdo, "Je suis Charlie", en l'associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly.

Adepte des provocations, le polémiste a déjà été condamné par la justice pour des propos antisémites. Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour le même délit d'apologie du terrorisme début septembre après la diffusion d'une  vidéo où Dieudonné ironisait sur la décapitation du journaliste américain James  Foley par l'organisation État islamique (EI). 

Tolérance zéro pour les apôtres du terrorisme

À lire aussi

Ces derniers jours, la justice a prononcé ses premières condamnations à l'encontre des personnes qui pourraient encourager ou glorifier les jihadistes après l'épisode sanglant des frères Kouachi et d'Amédy Coulibaly. En clôture de son discours d'hommage aux policiers tués lors des attentats, François Hollande a rappelé mardi que la France sera "intraitable devant l'apologie du terrorisme et ceux qui s'y livrent".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/