1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Deux touristes qataries se font braquer en voiture près de Paris
1 min de lecture

Deux touristes qataries se font braquer en voiture près de Paris

En se rendant de l'aéroport du Bourget, à Paris, deux femmes d'une soixantaine d'années se sont fait dérober pour cinq millions d'euros de bijoux, vêtements et bagages.

Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Un véhicule de la police nationale (Illustration)
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Braquage de deux touristes qataries sur l'A1
00:46
Maxime Magnier

Ce mardi 22 novembre, alors qu'elles quittaient l'aéroport du Bourget, au nord de Paris, pour se rendre dans la capitale, deux touristes qataries qui voyageaient dans une voiture de luxe se sont fait braquer par deux malfaiteurs. Un type d'agressions particulièrement violent et surtout, de plus en plus fréquent sur les trajets entre Paris et ses aéroports proches.

Lundi 21 novembre, vers 21 heures, à bord d'une luxueuse voiture de la marque Bentley conduite par un chauffeur, les deux sœurs originaires du Qatar quittaient l'aéroport du Bourget vers Paris. Soudainement, sur l'autoroute A1, deux hommes dans un autre véhicule ont forcé le conducteur de la Bentley à se garer près d'une station-service.

Les deux agresseurs, cagoulés, ont alors aspergé les deux touristes et leur chauffeur de gaz lacrymogène pour s'emparer de la totalité des biens rangés dans le coffre du luxueux véhicule. Après quelques secondes, ils sont finalement repartis avec "des bijoux, des vêtements, des bagages, pour un préjudice d'au moins cinq millions d'euros", selon une source policière citée notamment par Le Figaro. Comme le rapporte LCI, le chauffeur a déposé plainte et l'enquête devrait être reprise par la Brigade de répression du banditisme de la police judiciaire parisienne. 

D'autres agressions de ce type sont fréquemment rapportées sur l'autoroute A1, entre les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget, et Paris. Depuis plusieurs années, plusieurs riches touristes, collectionneurs de bijoux, ou encore PDG d'entreprises, se sont fait braquer sur cet axe. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/