1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Détenu en Turquie, le jihadiste breton Kevin Guiavarch extradé en France
1 min de lecture

Détenu en Turquie, le jihadiste breton Kevin Guiavarch extradé en France

Recruteur présumé de l'organisation terroriste, le Français de 24 ans serait également impliqué dans son financement.

Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Un jihadiste avec le drapeau de l'État islamique. (Illustration)
Détenu en Turquie, le jihadiste Breton Kevin Guiavarch extradé en France
01:18
Félix Roudaut & AFP

Kevin Guiavarch jure qu'il est "un repenti" du groupe État islamique (EI). Le Français a été transféré vendredi 20 janvier dans la soirée en France depuis la Turquie, où il avait été incarcéré depuis son retour de Syrie. Visé par un mandat d'arrêt international, le jeune homme de 24 ans avait rejoint la Syrie fin 2012, ralliant d'abord les rangs du Front Al-Nosra, la branche syrienne d'Al-Qaïda, avant d'intégrer l'EI. Samedi 21 janvier, le jeune homme a été mis en examen et écroué pour association de malfaiteurs terroriste criminelle et financement du terrorisme.

En juin 2016, Kevin Guiavarch avait quitté la Syrie avec ses quatre femmes françaises et six enfants afin de rejoindre l'Hexagone, assurant être un "repenti" dans une lettre adressée aux autorités françaises, avant d'être emprisonné en Turquie. Expulsées par les Turcs vers la France quelques semaines avant lui, ses femmes ont été mises en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste" et placées en détention entre octobre et novembre 2016.

Liste noire des combattants les plus dangereux

Le jeune homme constitue une belle prise pour les services français. Recruteur présumé de l'EI, il est également soupçonné d'être directement impliqué dans le financement de l'organisation terroriste. Kevin Guiavarch était inscrit par l'ONU sur la liste noire des combattants les plus dangereux depuis le 23 septembre 2014.

Son parcours comporte de nombreuses zones d'ombre pour les enquêteurs : pourquoi a-t-il pris contact avec la France ? Quelles sont ses motivations réelles ? S'agit-il véritablement d'un repenti comme il le prétend ? Désormais sur le sol français, les autorités espèrent qu'il pourra livrer des informations précieuses sur l'organigramme et le financement de Daesh.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/