2 min de lecture Espace

Des scientifiques observent des "spirales" dans l'espace qui expliqueraient notre existence

Ces champs magnétiques seraient le témoignage de ce qui a succédé au "Big bang" et créé l'univers.

Une galaxie photographiée par le télescope Hubble
Une galaxie photographiée par le télescope Hubble Crédit : HO / ESA/HUBBLE / AFP
Paul Guyonnet
Paul Guyonnet
Journaliste RTL

Cela faisait depuis 2001 que le professeur de physique théorique Tanmay Vachaspati, enseignant à l'université d'Arizona, aux États-Unis, avait développé sa théorie sur la formation de l'univers. Il aura finalement eu besoin d'une quinzaine d'année avec son équipe pour récolter les données lui permettant de l'étayer, d'expliquer pourquoi il y a de la matière dans l'univers et non pas le néant

Selon une théorie assez communément répandue dans la communauté scientifique, le "Big bang" aurait produit autant de matière que d'antimatière. Or, ces deux types de particules s'annulant en entrant en contact, l'univers n'aurait dû être que de la lumière causée par la rencontre des deux. 

Une chance sur 100 que les résultats soient une erreur

Mais s'il est aujourd'hui possible d'écrire ces lignes, c'est bien parce qu'il existe des planètes, des livres et des chercheurs, bref de la matière. Résultat : des scientifiques tentent depuis longtemps d'expliquer la présence, c'est-à-dire la non-disparition, de cette matière. En 2001 donc, le professeur Vachaspati avait théorisé une solution dans laquelle, par une étrangeté de la nature, le phénomène d'annihilation de la matière et de l'antimatière se ferait au bénéfice de la première.

À lire aussi
Une navette Columbia lors d'un décollage en 1993 La tête dans les étoiles
Navette spatiale : l'histoire d'un engin aussi incroyable que controversé

Selon le chercheur, si sa théorie était juste, il serait d'ailleurs resté une trace visible de cette annihilation biaisée, une sorte d'empreinte, de témoignage du phénomène : de gigantesques champs magnétiques en forme de spirale. Tanmay Vachaspati s'est donc lancé à la recherche de ces fameuses "spirales", étudiant les données collectées par le télescope de la NASA Fermi, un engin capable de repérer les champs magnétiques à travers le cosmos. 

Et les résultats se sont révélés positifs, ou presque. "Ce que nous avons trouvé confirme la théorie", explique le professeur, cité par New Scientist, "mais nous ne pouvons pas être sûr." Selon lui, ce que le télescope a capté a une chance sur 100 de s'être produit par hasard. Affirmant qu'il reste encore "un peu de mystère", le scientifique a précisé que de nouvelles données devraient être livrées dans l'année par Fermi, et permettre d'en savoir encore un peu plus sur la formation de l'univers et donc l'existence de l'Humanité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Espace Découverte scientifique NASA
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7778374999
Des scientifiques observent des "spirales" dans l'espace qui expliqueraient notre existence
Des scientifiques observent des "spirales" dans l'espace qui expliqueraient notre existence
Ces champs magnétiques seraient le témoignage de ce qui a succédé au "Big bang" et créé l'univers.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/des-scientifiques-observent-des-spirales-dans-l-espace-qui-expliqueraient-notre-existence-7778374999
2015-05-15 15:38:39
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mTdA0bsG8tXGcgywY6oc5A/330v220-2/online/image/2015/0515/7778375069_une-galaxie-photographiee-par-le-telescope-hubble.jpg