2 min de lecture SNCF

Des défis et des récompenses dans les colonnes de la presse

La SNCF tente de transformer ses conducteurs de train en chasseurs de têtes.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Des défis et des récompenses dans les colonnes de la presse Crédit Image : PATRICK VALASSERIS / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marie Guerrier
Marie Guerrier Journaliste RTL

La SNCF propose à ses cheminots de participer à un challenge, comme le révèle un document interne publié par Le Parisien - Aujourd'hui en France. Face au nombre de départs à la retraite important auquel est confronté l'entreprise ferroviaire, il faut embaucher de nouveaux conducteurs ; 54 plus précisément d'ici à l'été pour le réseau Paris Sud Est, mais les candidats ne se bousculent pas.

Alors la direction offre un chèque cadeau à tout cheminot qui jouera les chasseurs de tête. Pour chaque personne embauchée qu'il a parrainée, le salarié reçoit un chèque de 50 euros. Qui mieux qu'un conducteur de train peut expliquer son métier et repérer les bons profils. Les syndicats font remarquer que les candidats à l'embauche devront remplir des critères de santé, réussir un examen et qu'il faudra les convaincre d'accepter de travailler n'importe quel jour de l'année.

Les défis de l'agriculture et du tourisme

En hommage au président de la FNSEA décédé brutalement dimanche, Le Figaro publie ce matin une tribune posthume de Xavier Beulin. Il avait écrit cette tribune en prévision de l'ouverture du salon de l'agriculture à Paris samedi prochain. Xavier Beulin appelle à relever un défi, "une ambition immense" : redonner un nouveau souffle à notre agriculture, investir, créer de la valeur, rétablir des relations de confiance entre tous les acteurs qui se regardent trop souvent en chien de faïence, redonner une respiration pour engager le mouvement de la modernisation. "Il y a urgence, ajoute le leader syndical, quand sonne le tocsin, la mobilisation doit être collective".

Branle-bas de combat pour reconquérir les touristes chinois ! C'est une priorité pour les professionnels du secteur, comme le révèle l'enquête du jour du Figaro Économie. Les touristes chinois sont les plus dépensiers au monde : leur panier moyen aux Galeries Lafayette à Paris s'élève à 1.400 euros. Accélérer leur retour, c'est d'abord les rassurer. Ce n'est pas tant les attentats qui les ont effrayés, que les vols. "Les autorités françaises doivent donner un signal fort à la Chine prouvant qu'elles luttent contre la petite délinquance", explique l'Association des agences de voyages chinoises à Paris.

À lire aussi
coronavirus
Déconfinement : les Français réservent en masse pour les ponts de mai

Il faut aussi améliorer les dessertes aériennes entre la France et les villes chinoises, ouvrir d'avantage de Centre consulaire français à travers la Chine pour faciliter les délivrances de visa, et puis, dans les magasins en France, faciliter le paiement par carte bancaire chinoise et via les portables. Ces défis sont nombreux, mais ils valent le coup. 

Une prime à la bonne éducation en Italie

Un restaurateur de Padoue devait servir une tablée de 11 personnes : 6 adultes et cinq enfants âgés de 4 à 6 ans, soit la hantise des restaurateurs trop souvent confrontés aux marmots qui ne tiennent pas à table plus d'un quart d'heure et gênent les autres clients en courant partout. Pour remédier à ce problème, ce restaurateur a trouvé une parade efficace. Les clients ont eu la surprise de découvrir une ligne intitulée "Rabais enfant bien éduqué", avec une remise de 5% sur la facture.
 
Dans le journal italien Corriere della Sera, le restaurateur raconte : "J’ai agi d’instinct ! (..) C’était un spectacle tellement beau de les voir à cette table avec tant de calme. Je n’ai pas osé complimenter les parents parce que c’était la première fois qu’ils venaient, j’ai donc opté pour un rabais sur la note". Une admiration encore plus grande quand le patron précise que les parents n'avaient pas collé de tablettes ou autres téléphones entre les mains de leur bambini pour avoir la paix, juste quelques feuilles de papier et des crayons de couleurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
SNCF
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants