1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Des bactéries volantes pour mesurer la pollution de l'air
1 min de lecture

Des bactéries volantes pour mesurer la pollution de l'air

C'est l'invention assez incroyable de jeunes chercheurs français. Elle va permettre de mieux mesurer et prévoir les pics de pollution.

Grenoble sous la pollution le 14 mars 2014.
Grenoble sous la pollution le 14 mars 2014.
Crédit : JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Des bactéries volantes pour mesurer la pollution de l'air
01:48
Des bactéries volantes pour mesurer la pollution de l'air
01:50
Virginie Garin & Loïc Farge

Ce jeudi 1er décembre, le nord de la France, la Normandie et la région parisienne vont connaître un deuxième jour de pollution aux particules fines. Qui sera touché ? Où ? On pourra le dire plus précisément bientôt, grâce aux bactéries volantes. Ce sont des étudiants du groupe Ionis-STM, qui développe des technologies innovantes, qui ont sélectionnés des bactéries qui changent de couleur. Elles deviennent lumineuses quand elles sont au contact de certains polluants.

Ce sont des bactéries dont ont a modifié les gènes. Pour voler, elles n'ont pas de petites ailes : elles sont placées dans un drone qui va se balader dans la ville, au bord des routes, à différentes altitudes, en bas et en haut des immeubles. La pollution peut varier beaucoup d'une rue à l'autre, d'un étage à l'autre. Certains ont même imaginé de faire mesurer la pollution par des pigeons. Là, le drone va enregistrer le comportement des bactéries. Si elles changent de couleur, à tel endroit.

Médaille d'or au concours du MIT

Il existe déjà des capteurs de pollution aujourd'hui mais qui sont au sol, qui ont un rayon d'action assez faible. Ici, la pollution sera mesurée partout et ça va permettre d'établir des cartes en trois dimensions, pour voir où sont les habitants les plus exposés.

Pour détecter, quantifier et cartographier la pollution, les bactéries voyagent sur un drone
Pour détecter, quantifier et cartographier la pollution, les bactéries voyagent sur un drone
Crédit : facebook.com/ionisigem

Avec leur invention, ces étudiants ont remporté une médaille d'or lors du concours organisé par le prestigieux MIT (l'Institut de technologie du Massachusetts), ce qui devrait leur permettre de trouver des entreprises partenaires pour fabriquer leur drones à bactéries.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/