2 min de lecture Église

"D'un côté il y avait le prêtre, de l'autre le cochon", témoigne Daniel Pittet

REPLAY - INVITÉ RTL - Daniel Pittet, 58 ans, a été violé 200 fois par un prêtre pédophile. Il se confie dans un livre "Mon père je vous pardonne", préfacé par le Pape François.

Isabelle Choquet L'Homme du jour Isabelle Choquet
>
Daniel Pittet auteur du livre "Mon père, je vous pardonne" est l'Homme du jour de RTL le 13 février Crédit Image : AFP / Archives, Kenzo Tribouillard | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Pendant quatre ans, Daniel Pittet a été la victime répétée du prêtre pédophile Joel Allaz. Il sort ces jours-ci un livre Mon père je vous pardonne. Il raconte comment, alors qu'il n'avait que 9 ans, il a été violé plus de 200 fois par son bourreau, et comment il s'est reconstruit. Son ouvrage a été préfacé par le Pape François lui-même. "Je l'ai rencontré il y a trois ans", détaille pour RTL Daniel Pittet, "je me suis dit pourquoi il ne ferait pas une préface pour ce livre ? Et il m'a demandé de faire ce livre en plusieurs langues", afin notamment d'en faire la publicité. Le récit a au final été rédigé en 15 langues.

Le combat de l'homme pour faire reconnaître ce drame a été long, mais lorsqu'il a raconté son histoire au Pape François celui-ci a été horrifié. "Il ne pouvait pas penser une seconde que j'avais été violé", détaille Daniel Pittet. "Et là, ça a été très bouleversant. Le Pape m'a regardé, il a fermé les yeux, mois aussi et on s'est embrassé. C'était un peu comme un père pour moi et il m'a beaucoup soutenu". Joel Allaz a même témoigné dans le livre de sa victime, et en novembre dernier les deux hommes se sont revus. "C'était horrible, j'ai réalisé qu'il était malade, psychologiquement bien sûr, c'était un pauvre type", raconte le Suisse, qui aujourd'hui se sent "libre".

Daniel Pittet dit d'ailleurs avoir toujours la foi, contrairement à "beaucoup de gens, qui ne croient plus parce que c'est tellement inconcevable". Il raconte également que c'est à 11 ans, après avoir entendu une messe de son violeur émouvante pendant laquelle plusieurs personnes avaient violé, qu'il avait décidé, seul, de pardonner à son agresseur. "D'un côté il y avait le prêtre, de l'autre le cochon", confie-t-il. Après cela, les sévices ont pourtant duré pendant encore une année avant qu'il ne sorte de l'enfer.

À lire aussi
Jean-Marc Sauvé, président de la commission indépendante et ancien vice-président du Conseil d'État pédophilie
Pédophilie dans l'Église : Jean-Marc Sauvé nommé président de la commission indépendante

Plus de 150 victimes

Daniel Pittet met également en avant un père violent et une enfance difficile qui ont accentué sa foi et son engagement envers l'Église. "Les gens sentent aussi le plus fragile, celui qui a le plus de soucis (...) En général les pédophiles sont très forts, très manipulateurs", explique le Suisse. Son calvaire a commencé en 1968, à Fribourg. C'est après l'avoir invité chez lui, le garçon ne se méfiant pas, que le prêtre l'a violé. Après, la honte l'a empêché pendant quatre ans de dire ce qu'il se passait dans son quotidien. "On vous viole une fois, c'est déjà une fois de trop, alors 200, 400 fois... au final ça n'a plus d'importance. Pourquoi aller raconter cela à une famille très croyante ?", explique-t-il. C'est une de ses tantes qui au final remarquera que son neveu traverse une période difficile. Elle comprendra alors ce qu'il se passe et tiendra l'enfant à l'écart de ce prêtre pédophile. 

En 1989, Daniel Pittet rencontrent deux autres personnes victimes des mêmes sévices. Ils alertent l'official, juge ecclésiastique, du diocèse de Genève et Fribourg. Le prêtre est déplacé, "soigné", mais pas arrêté. En 2002, le Suisse apprend que ce même prêtre est en réalité en charge de sept paroisses dans la région de Grenoble. Il prend alors la parole publiquement. Résultat : près de 150 enfants et personnes handicapées ont été victimes de ce prêtre. En 2008, la France a ouvert une enquête mais beaucoup de faits étaient préscrits. Joel Allaz n'a été condamné qu'à deux ans de prison avec sursis. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Église Pédophilie Viol
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787232673
"D'un côté il y avait le prêtre, de l'autre le cochon", témoigne Daniel Pittet
"D'un côté il y avait le prêtre, de l'autre le cochon", témoigne Daniel Pittet
REPLAY - INVITÉ RTL - Daniel Pittet, 58 ans, a été violé 200 fois par un prêtre pédophile. Il se confie dans un livre "Mon père je vous pardonne", préfacé par le Pape François.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/d-un-cote-il-y-avait-le-pretre-de-l-autre-le-cochon-temoigne-daniel-pittet-7787232673
2017-02-13 20:59:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/xEHqA7V3cxeJkcrY4jPOow/330v220-2/online/image/2016/1224/7786434010_une-eglise.jpg