1 min de lecture

Crise grècque : l'Europe peut-elle encore convaincre la Grèce de rester dans l'euro ?

REPLAY - Martine Billard, secrétaire nationale à l'international du Parti de gauche et Sylvie Goulard, députée européenne Modem, ont commenté l'éventuelle sortie de la Grèce de la zone euro.

>
Crise grècque : l'Europe peut-elle encore convaincre la Grèce de rester dans l'euro ? Crédit Image : Elodie Grégoire | Durée : | Date :
RTL Petit Matin - Julien Sellier
Julien Sellier et Christelle Rebière

La Grèce a décidé d'interrompre les négociations avec l'UE, la BCE et le FMI ce week-end. Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a créé la surprise en annonçant dans la nuit de vendredi à samedi la tenue d'un référendum sur les exigences de ses créanciers le 5 juillet prochain. En cas de victoire du "non", le pays court vers une sortie de la zone euro. Pourtant, François Hollande et Angela Merkel pensent qu'un accord est toujours possible, mais la décision de revenir sur la table des dialogues appartient maintenant au peuple grec. 
   
Sylvie Goulard, députée européenne Modem, s'est alignée sur la position de François Hollande qui a estimé que les négociations entamées depuis cinq mois entre la Grèce et ses créanciers n'étaient pas loin d'aboutir à un accord pour une sortie de crise. Elle n'est pas très convaincue par la décision unilatérale du gouvernement grec d'annoncer un référendum et d'interrompre ainsi les pourparlers. 

Je ne suis pas d'accord avec cette idée que dans une discussion où on est à plusieurs, une des parties sort et essaie de faire pression sur les autres.

Sylvie Goulard, députée européenne Modem
Partager la citation

Selon Martine Billard, secrétaire nationale à l'international du Parti de gauche, le Premier ministre grec Alexandre Tsipras a raison de recourir au référendum avant de baisser les petites retraites qui ont déjà été réduites de 40%. "On en demande trop au gouvernement grec qui ne date
que de quelques mois, alors que la France est en déficit depuis 10 ans", a-t-elle expliqué.

On exige au gouvernement grec de faire plus que font nos propres gouvernements. On exige qu'il ait un excédent budgétaire pour 2015, comme en 2014.

Martine Billard, secrétaire nationale à l'international du Parti de gauche
Partager la citation
RTL vous recommande
Lire la suite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants