1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Crash d'un A320 de Germanwings : le patron du BEA sur la sellette en raison des fuites ?
2 min de lecture

Crash d'un A320 de Germanwings : le patron du BEA sur la sellette en raison des fuites ?

REPLAY - Y-a-t-il eu fuite d'informations provenant du Bureau d'enquêtes et analyses (BEA) en charge de l'étude de la boîte noire de l'avion du crash de mardi 24 mars ? Son directeur, Rémi Jouty, serait en tout cas sur la sellette.

Rémi Jouty, directeur du BEA, face à la presse le 25 mars 2015 après le crash de l'A320 de Germanwings
Rémi Jouty, directeur du BEA, face à la presse le 25 mars 2015 après le crash de l'A320 de Germanwings
Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Crash d'un A320 de Germanwings : le patron du BEA sur la sellette en raison des fuites ?
00:01:30
James Abbott
James Abbott

Les premières révélations concernant l'enquête sur le crash terrible qui a fait 150 morts dans les Alpes françaises mardi 24 mars ont été connues dès jeudi matin dans la presse américaine. Rarement une enquête d'une catastrophe aérienne a débouché aussi rapidement sur des certitudes. Néanmoins, Rémi Jouty, directeur du Bureau d'enquêtes et analyses (BEA), en charge de l'analyse des boîtes noires de l'Airbus A320 de Germanwings, serait sur la sellette pour ne pas avoir prévenu en premier lieu la justice concernant les résultats de cette enquête.

Mercredi à 17 heures, lorsqu'il tient sa très attendue conférence de presse, le patron du BEA dispose déjà depuis plusieurs heures des informations tirées de la boîte noire. Il sait, notamment, que le copilote Andreas Lubitz était seul aux commandes lors du crash. Une information capitale. Il en parle à son ministère de tutelle, celui des Transports. Mais il n'en dit rien au procureur Brice Robin, chargé de l'enquête et, à ce titre, destinataire prioritaire de tous les éléments s'y rapportant. Il faudra attendre 20 heures pour que Brice Robin, grâce à la confidence d'un gendarme, soit mis au courant. Fureur du procureur, qui fait aussitôt auditionner Rémi Jouty sur cette rétention d'informations.

Les familles informées dans la presse

Finalement, c'est le New York Times qui a révélé, jeudi matin, qu'un seul des deux pilotes était aux commandes lors du crash, avant même que les familles n'en soient officiellement informées par le procureur. La plainte du syndicat national des pilotes de ligne permettra peut-être d'en savoir plus sur l'origine de ces fuites et cet incroyable imbroglio.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.