1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Crash d'hélicoptères en Argentine : "Il y a forcément une erreur de jugement des pilotes", dit un expert
1 min de lecture

Crash d'hélicoptères en Argentine : "Il y a forcément une erreur de jugement des pilotes", dit un expert

REPLAY / RÉACTION - Selon Pascal Brun, pilote d'hélicoptère dans les Alpes, il y a forcément une erreur humaine à l'origine du crash en Argentine qui a coûté la vie à 10 Français dont 3 sportifs.

"Dropped" : les carcasses des hélicoptères qui sont entrés en collision
"Dropped" : les carcasses des hélicoptères qui sont entrés en collision
Crédit : ALDO PORTUGAL / AFP
"Il y a forcément une erreur de jugement des pilotes", selon un expert
01:46
Mathilde Cesbron
Mathilde Cesbron

Les premières images du crash d’hélicoptères en Argentine ont été diffusées par un média argentin peu après le drame qui a fait 10 victimes dont les sportifs Camille Muffat, Alexis Vastine et Florence Arthaud. À partir de cette vidéo amateur, que peut-on en déduire ?

Après le décollage sur un terrain de football dans un coin reculé de la province de La Rioja, à environ 100 mètres d'altitude, l'un des hélicoptères a heurté la queue de l'autre. Les deux appareils ont ensuite chuté. Les appareils ont-ils été déstabilisés par une soudaine bourrasque de vent, ou s'agit-il d'une erreur de pilotage ? 

Je ne comprends pas comment on peut entrer en collision comme ça

Pascal Brun, pilote d'hélicoptère

Pascal Brun, pilote d'hélicoptère dans les Alpes, 22.000 heures de vol au compteur, tente de répondre à ces questions après visionnage de la vidéo du crash. "Les machines sont beaucoup trop proches l'une de l'autre à tel point que je me demande s'il y a un contact radio entre les deux. C'est pas possible", analyse celui que l'on surnomme "le pilote des cimes".

L'expert remarque du "vent au sol" mais qui ne doit pas "être très violent". Le rotor principal de l'un des appareils touche le rotor principal de l'autre. "Sincèrement, je ne comprends pas comment on peut entrer en collision comme ça. Il y a forcément une erreur de jugement des pilotes", poursuit Pascal Brun.

À lire aussi

Mais que font-ils aussi proches l'un de l'autre, s'interroge-t-il. "Je ne comprends pas la manœuvre des pilotes", insiste-t-il. Étaient-ils en train de discuter ? Regardaient-ils la trajectoire? "C'est évident qu'à un moment donné c'est une faute de pilotage", conclut-il. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/