2 min de lecture Crash en Argentine

Crash d'hélicoptères en Argentine : "Il était reparti. Il y croyait", dit l'entraîneur d'Alexis Vastine

INVITÉ RTL / REPLAY - L'entraîneur du boxeur privé de titre olympique en 2008 et 2012 avait repris son ami en main en vue des JO 2016 et des mondiaux militaires.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Crash d'hélicoptères en Argentine : "Il était reparti. Il y croyait", dit l'entraîneur d'Alexis Vastine Crédit Image : AFP | Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Le boxeur Alexis Vastine a perdu la vie dans le crash de deux hélicoptères français survenu dans le cadre du tournage de Dropped, en Argentine. Il fait partie des dix victimes du drame qui s'est produit lundi 9 mars. Thierry Gautier était son entraîneur de 2000 à 2004 et l'avait repris sous son aile en 2014.

En 2012, il était le meilleur de sa catégorie et à partir de là, la chute a été vertigineuse

Thierry Gautier
Partager la citation

"C'est une émotion énorme à titre personnel mais surtout vis-à-vis de sa famille", explique-t-il. La mort de son protégé et ami intervient alors qu'il préparait son retour à la compétition, après avoir été privé des titres olympiques en 2008 et 2012 : "En 2008, il l'avait mal vécu mais a su rebondir. En 2012, il était le meilleur de sa catégorie et à partir de là, la chute a été vertigineuse. Perdre sur tapis vert, c'est terrible pour un sportif".

De retour sur les rings

Thierry Gautier savait qu'Alexis Vastine aurait du mal à se reprendre en main après cette défaite injuste et lui avait proposé son aide. "Il m'a recontacté et m'a dit : 'Je suis au fond du trou, il faut que tu m'aides'. Je l'ai retrouvé dépressif, alcoolique et boulimique (...) Nous avions recommencé à travailler l'année dernière", raconte-t-il.

Il me disait : 'La seule chose qui m'arrêterait, c'est si je mourrais dans la jungle, piqué par un serpent ou un scorpion'

Thierry Gautier
Partager la citation

Alexis Vastine se préparait pour les Jeux Olympiques de Rio, en 2016, ainsi que pour les Jeux militaires, et semblait prêt à se battre. "Il était reparti. Il y croyait. Il me disait : 'La seule chose qui m'arrêterait, c'est si je mourrais dans la jungle, piqué par un serpent ou un scorpion'. Il disait ça pour rigoler", se souvient Thierry Gautier.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Crash en Argentine TF1 Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants